/homepage
Navigation
Le Québec dans le rouge

Bachand contre-attaque

Raymond Bachand a réitéré que le reportage publié dans notre livraison de lundi
contenait «trois erreurs majeures».
© Archives Raymond Bachand a réitéré que le reportage publié dans notre livraison de lundi contenait «trois erreurs majeures».

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Le ministre des Finances du Québec Raymond Bachand s'est de nouveau porté à la défense de son budget, hier, reconnaissant toutefois que les objectifs de retour à l'équilibre budgétaire étaient basés sur des prévisions qui pourraient varier d'ici l'échéance de 2013-2014.

Par cette sortie publique, le ministre des Finances réagissait une nouvelle fois aux reportages publiés cette semaine par le Journal de Québec et le Journal de Montréal qui mettaient en doute les chiffres du gouvernement Charest quant au partage de l'effort pour l'élimination du déficit.

Québec prévoit fournir 62 % de l'effort en comprimant ses dépenses tandis que les contribuables absorberont 38 % par des augmentations de taxes et de tarifs, a soutenu Raymond Bachand.

Le ministre des Finances a convenu qu'il s'agissait là de prévisions qui pourraient ne pas se réaliser.

Le ministre indigné

Le budget est transparent, a signifié M. Bachand. «Les chiffres sont des prévisions. On verra où on tombe. Mais si on tombe à 58 % ou si on tombe à 65 %, on vous dira qu'on est à 58 % ou à 65 % (...) Vous allez pouvoir suivre ces chiffres-là (...) Il y a un Vérificateur général du Québec, il y a des centaines de spécialistes de toutes les maisons qui viennent examiner les chiffres. Parlez-leur», a plaidé le ministre des Finances.

Raymond Bachand s'est de nouveau montré indigné par le reportage publié dans notre livraison de lundi, affirmant qu'il était «basé sur une analyse fausse et qui arrive à des conclusions fausses (...)».

«C'est un reportage qui fait honte à la profession de journaliste», a sermonné le ministre des Finances qui est allé jusqu'à mettre en doute la compétence du comptable ag réé Louis Charbonneau, dont les analyses ont été la source des reportages signés par le Journal.

«Le reportage s'appuie sur une personne qui donne le titre de comptable agréé, ce qui est inexact selon mes informations. Cette personne n'est pas comptable agréé, à ce que je sache. L'Ordre des comptables agréés est intervenu», a signalé M. Bachand.

Un porte-parole de l'Ordre des comptables agréés, M. Jean-Philippe Paiement, a confirmé que l'Ordre, de sa propre initiative, mène une vérification au sujet des qualifications professionnelles de M. Charbonneau.

Le Journal de Montréal précise que M. Charbonneau a été membre de l'Ordre des comptables agréés jusqu'à sa retraite en 1996.

Lettre à PKP

Raymond Bachand a dit avoir écrit une «lettre privée» au pdg de Quebecor Pierre- Karl Péladeau pour se plaindre de ce qu'il a qualifié de «dérapage» et réclamer des «corrections » et des «excuses».

Il a aussi mentionné que le ministère des Finances examine les recours qu'il pourrait exercer. «Le pouvoir de la presse, c'est important pour la démocratie, mais c'est important qu'il y ait un standard de qualité», a-t-il précisé.

Le ministère des Finances a pour sa part émis un communiqué, en fin d'après-midi hier, pour à son tour «rectifier» les faits.

Commentaires