/homepage
Navigation
Le Québec dans le rouge

Qui va payer la facture?

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC - Les prévisions du gouvernement Charest sont irréalistes tandis que l'effort demandé aux contribuables est bien réel, calcule le critique de l'Opposition officielle en matière budgétaire, Nicolas Marceau.

«L'effort de 62 % du gouvernement demeure hautement théorique, mais les contribuables vont passer à la caisse, ça c'est sûr», prévient Nicolas Marceau, qui est député péquiste de Rousseau.

À son avis, il est peu probable que le gouver nement atteigne son objectif parce qu'il ne prend pas les moyens pour le faire. «Il faut avoir la volonté politique», insiste-t-il.

Selon M. Marceau, le gouvernement

Charest s'abstient de réaliser des économies importantes dans le domaine de la santé et se prive des revenus que pourrait générer le ménage réclamé dans l'industrie de la construction.

L'effort des autres

Pour sa part, le député adéquiste de Shefford François Bonnardel reproche au ministre des Finances de s'attribuer le crédit d'un effort imposé aux contribuables.

«Le gouver nement a inscrit dans la colonne de l'effort gouvernemental la contribution santé qui commence à 25 dollars cette année et qui lui rapportera 180 millions en 20102011», a-t-il signalé.

À terme, le gouvernement Charest ira chercher 2,6 milliards de dollars avec cette contribution santé qui sera majorée à 100 dollars en 2011 puis à 200 dollars en 2012.

Cet argent sortira de la poche des contribuables, pas des coffres du gouvernement, a insisté François Bonnardel qui signale, au passage, que les dépenses du gouvernement continueront à augmenter au cours des prochaines années.

Commentaires