/homepage
Navigation
Montréal

Deux infractions électorales pour l'agente d'une candidate libérale

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - L'agente officielle de Nathalie Rivard, candidate libérale défaite dans la circonscription de Rosemont aux élections provinciales de décembre 2008, a été reconnue coupable de deux infractions à la Loi électorale du Québec.

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a annoncé mardi que la dame en question, Nathalie Larocque-Talbot, écopait d'amendes totalisant 1 500$, plus les frais.

Selon le DGEQ, l'agente officielle de Nathalie Rivard a omis de produire des pièces justificatives pour les dépenses électorales de sa candidate lors de la campagne de 2008.

«On parle d'informations financières, comme des relevés de comptes bancaires et des rectos de chèque, qui auraient dû être émis comme pièces justificatives. Nos inspecteurs se sont rendu compte que [ces pièces] étaient manquantes», a expliqué Denis Dion, porte-parole du Directeur général des élections du Québec.

Nathalie Larocque-Talbot a également fait de fausses déclarations au DGEQ, a souligné Denis Dion.

«Elle a affirmé que toutes ses dépenses électorales avaient été acquittées auprès de ses fournisseurs, ce qui s'est avéré faux après enquête», a-t-il dit.

En plus de recevoir une amende, l'agente officielle perd l'usage de ses droits électoraux pendant cinq ans, à tous les paliers électoraux. Elle ne pourra porter sa cause en appel.

Commentaires