/homepage
Navigation
Où vont vos impôts ?

75 M$ pour les cellulaires

De 2007 à 2011, le
gouvernement fédéral
a dû verser
près de 300 millions
de dollars en
frais de téléphonie
cellulaire.
© AFP De 2007 à 2011, le gouvernement fédéral a dû verser près de 300 millions de dollars en frais de téléphonie cellulaire.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral a dépensé plus de 75 millions de dollars, l'an dernier, pour fournir des téléphones cellulaires ou des BlackBerry à ses fonctionnaires, révèlent des documents obtenus par Le Journal.

De 2007 à 2011, le gouvernement fédéral a dû verser près de 300 millions de dollars en frais de téléphonie cellulaire pour ses employés.

La situation était encore pire avant 2007, alors que la plupart des 20 ministères et quelque 200 organismes d'État négociaient des contrats de service cellulaire chacun de leur côté.

Résultat : certains ministères payaient jusqu'à 500 $ par appareil et plus de 1 000 $ par année pour les services.

«Avant 2004, chaque ministère effectuait ses achats de services cellulaires de façon individuelle», explique Nathalie Bétoté Akwa, conseillère en relations avec les médias pour le ministère des Travaux publics et des Services gouvernementaux (TPSGC).

En 2004, un projet-pilote a été mis en place pour obtenir un seul contrat de service pour neuf ministères. Le contrat a été renégocié en 2007 et plusieurs autres ministères se sont joints au groupe.

Un nouveau méga contrat

Mais comme la facture était toujours très salée (près de 300 M$ pour quatre ans), le gouvernement s'est négocié une nouvelle entente avec les trois grands de la téléphonie au pays (Rogers, Bell et Telus) pour fournir des téléphones aux fonctionnaires de 130 ministères et organismes fédéraux. Le nouveau contrat, signé en décembre dernier, vient tout juste d'entrer en vigueur, le 26 février.

C'est Rogers qui a obtenu la plus grosse part du gâteau et qui fournira en priorité les téléphones et les BlackBerry aux fonctionnaires. Ottawa versera 117 M$ à Rogers au cours des quatre prochaines années, 45 M$ à Bell et près de 34 M$ à Telus.

«Rogers a été désigné comme étant le fournisseur primaire, Bell mobilité sera le fournisseur secondaire et Telus sera le troisième fournisseur. Ainsi, seules les commandes auxquelles le fournisseur primaire ne peut répondre seront offertes au deuxième et troisième fournisseur», explique Bill Badets, porte-parole du ministère des TPSGC.

BlackBerry : moins cher

Selon M. Badets, le nouveau contrat permettra au gouvernement d'économiser près de 25 M$ par année, notamment grâce à des coûts réduits pour l'utilisation des BlackBerry.

«Nous avons atteint des taux très favorables relativement au service des appareils BlackBerry en vertu des contrats de 2007 et, pour les nouveaux contrats, ces taux sont encore plus bas, en dessous du coût de service de téléphonie cellulaire type», dit-il.

L'iPhone, le populaire téléphone intelligent d'Apple, est exclu des contrats du gouvernement fédéral.


* En décembre dernier, le Journal révélait qu'un projet pilote visant à doter les hauts fonctionnaires du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) d'une tablette iPad était en cours. Le SCT pense économiser des frais de paperasse en achetant des iPads. Si le projet est concluant, les autres ministères pourraient décider d'adopter la même politique.

* En février, le Bureau de régie interne de la Chambre des communes a statué que les députés fédéraux ne pouvaient pas se faire rembourser les frais d'achat et d'utilisation de leur iPad.

Commentaires