/homepage
Navigation
Santé

Mourir à petit feu

S'exposer au soleil n'est pas sans risque. C'est pourquoi il faut s'y préparer en
utilisant notamment une crème solaire adaptée à sa peau.
© ISTOCK S'exposer au soleil n'est pas sans risque. C'est pourquoi il faut s'y préparer en utilisant notamment une crème solaire adaptée à sa peau.

Coup d'oeil sur cet article

C'est un peu ce vous risquez en vous acharnant à vouloir changer de couleur. Une peau bronzée n'est pas un signe de santé, mais un signe qu'elle a subi des dommages cellulaires profonds. Si le soleil donne la vie, ses rayons peuvent la reprendre. Au pays, le nombre de cancers de la peau, en croissance constante, est supérieur à ceux du poumon, de la prostate et du sein réunis.

On ne peut pas bronzer sans risque et plus on se fait bronzer, plus le risque augmente. Le bronzage sécuritaire n'existe pas, même celui qu'on peut se procurer en s'allongeant dans une cabine de bronzage. Lorsqu'il est exposé aux rayons ultraviolets, notre corps en accumule invariablement les effets. Les dommages commencent dès notre plus jeune âge, s'amplifient avec le temps, au point qu'à compter de 65 ans, une personne sur deux aura au moins un cancer de la peau au cours de sa vie.

LE BRONZAGE

Les rayons ultraviolets (UV) sont de trois types : A, B et C. Les UVA et UVB nous atteignent et les premiers sont capables de pénétrer profondément notre peau pour la faire vieillir et rider tandis que les seconds, mille fois plus puissants que les UVA, peuvent la brûler.

Après une exposition aux rayons UV, au soleil ou en cabine de bronzage, la pigmentation de la peau se modifie en deux temps. D'abord, la coloration immédiate de la peau se développe immédiatement dans les minutes qui suivent l'exposition au soleil. Sous l'effet des UVA, les pigments mélaniques déjà présents dans la peau s'oxydent et lui procurent un hâle qui s'estompera après quelques heures. Le bronzage n'apparaîtra que 48 heures plus tard, résultat de la synthèse de mélanine, une réaction de défense contre les rayonnements solaires. Agressée, la peau se défend.

Si l'exposition au soleil est excessive, plus que la peau n'en peut supporter, sous l'effet des UVB, elle deviendra rouge, gonflée et douloureuse et dans les cas extrêmes, présentera de véritables brûlures. C'est le coup de soleil. D'abord, les vaisseaux sanguins se dilateront et provoqueront le processus d'inflammation, responsable de la rougeur et de la douleur. Vingt-quatre heures plus tard, des lésions apparaîtront dans les tissus de l'épiderme qui mèneront à la formation de cellules distinctes surnommées «cellules coup de soleil». Celles-ci mettront fin prématurément à leur existence, un processus nommé «apoptose» caractérisé par la peau qui pèle.

Bien que temporaires, les symptômes du coup de soleil sont le signe d'un dommage qui s'avère permanent. Les personnes qui en subissent de façon répétitive, durant leur enfance ou leur adolescence, sont plus à risque de développer éventuellement des mélanomes. Une forme de cancer peu répandue, mais très grave, qui ne représente que 5 % des cancers de la peau, mais qui est responsable de près de 75 % des décès causés par ce type de cancer. Protégez les bébés et les enfants des rayons du soleil. Ils devraient porter un chapeau, être régulièrement enduits de crème solaire et ne pas être exposés au soleil de façon prolongée.

RESTER À L'OMBRE

Vous avez la peau pâle, des taches de rousseur, les yeux bleus, les cheveux pâles ou roux ou un nombre important de grains de beauté ? Vous comptez parmi les personnes les plus vulnérables aux rayons du soleil.

La majorité des cas de cancer de la peau peuvent être prévenus. Il suffit d'éviter d'être surexposé aux rayons du soleil. Plus l'indice UV est élevé, plus il faut faire preuve de prudence. Les rayons UVA et UVB peuvent également être dommageables pour les yeux. Portez des lunettes de soleil offrant une protection contre ceux-ci.

En restant à l'ombre, vous ne serez pas bronzé. Cependant, avantage non négligeable, vous retarderez fort probablement l'apparition des rides. Avec le temps, le renouvellement des cellules cutanées s'effectue plus lentement. Les cellules mortes s'accumulent et l'épiderme s'épaissit. Les fibres de collagène du derme s'abîment et les glandes sébacées et sudoripares se détériorent. L'hydratation de la peau devient réduite.

Des rides se forment et la peau se relâche. Certes, l'hérédité entre en ligne de compte toutefois, le vieillissement de la peau est principalement dû aux effets du soleil et en particulier, à ceux des rayons UVA. On qualifie la chose de «photovieillissement» et ses effets sont apparents sur les parties du corps qui sont le plus exposées au soleil: le visage et les mains.

Bonne raison de rester à l'ombre! Principalement, entre 11 h et 16 h. Vous n'en trouvez pas? Créez-la! Apportez votre parasol ou portez un chapeau à large bord, une chemise à manches longues et un pantalon. Vous ne pouvez pas vous couvrir? Utilisez une crème solaire avec un facteur de protection (FPS) d'au moins 30, une trentaine de minutes à l'avance, si vous travaillez dehors ou si vous envisagez d'y passer toute la journée.

Enfin, examinez toute votre peau périodiquement. Consultez votre médecin si vous remarquez une tache ou une plaque inhabituelle, foncée ou décolorée, un grain de beauté qui saigne, grossit, durcit, se décolore ou change de forme.

Commentaires