/lifestyle/food
Navigation
Abbaye Saint-Benoît

Dom Dominique Minier, maître fromager

Le moine bénédictin Dom Dominique Minier
© Agence QMI / Catherine Lefebvre Le moine bénédictin Dom Dominique Minier

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-BENOÎT-DU-LAC - Derrière Dominique Minier, le maître fromager de renom de l'Abbaye Saint-Benoît-du-Lac, celui qui nous a donné le fameux Bleu Bénédictin, se cache un grand passionné de musique qui a su remixer les chants grégoriens au son du jour.

Issu d'une famille dont le père dirigeait la chorale de la paroisse, le petit Dominique a su aiguiser son oreille et ses cordes vocales lors des répétitions de chant grégorien sous le toit familial. Pendant les huit années de son cours classique, le moine en devenir chantait au sein de la chorale scolaire.

À son entrée à l'abbaye, à l'aube de la vingtaine, il a consacré neuf ans à la théologie pour devenir prêtre. Puisque la culture du chant grégorien fait partie intégrante de la vie monastique, il a continué à chanter. Il a même perfectionné son art, grâce au Père St-Cyr, ayant lui-même étudié à l'Abbaye de Solesmes, en France, la Sorbonne du chant grégorien.

Bien que doué en musique, c'est en sciences que le jeune moine sera formé. Il a donc fait un double baccalauréat en biochimie et en microbiologie à l'Université Laval, pour ensuite compléter sa formation de maître fromager à l'Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe. À 36 ans, il devient le directeur général de la fromagerie de l'Abbaye Saint-Benoît-du-Lac, qui opérait déjà de façon artisanale depuis 1943.

Au moment de son entrée en fonction, le fromage bleu avait été balancé aux oubliettes de la fromagerie. Pour le ressusciter, il s'est rendu à Roquefort en France, où l'on produit le célèbre bleu du même nom.

«Amenez-moi tous les fromages bleus de tous les fromagers de la région», se rappelle d'avoir dit Dominique Minier lors de sa visite de repérage. Son défi était de déterminer la méthode de fabrication utilisée pour chacun des fromages goûtés, afin d'être en mesure d'en créer un à son goût, à l'image distincte de l'Abbaye Saint-Benoît. Ça lui aura pris huit ans de dur labeur pour créer la saveur unique du Bleu bénédictin.

Retour aux sources

Après 20 ans à la tête de la fromagerie artisanale qui distribue maintenant ses fromages à la grandeur du pays, Dom Minier a décidé de rendre son tablier pour se consacrer à sa passion d'enfance, le chant grégorien. Ses quatre albums misent sur des arrangements modernes, afin de rendre les chants plus accessibles.

«Il faut savoir s'actualiser pour livrer justement les messages grégoriens», a-t-il dit.

Dans une ère où le yoga, la méditation et la notion de prendre du temps pour soi est en plein essor, le souriant et inspirant Dom Minier crée une œuvre à son image, comme il a su si bien le faire dans sa carrière de maître fromager. C'est sa façon à lui d'inciter les gens à se recueillir, se retrouver.

Commentaires