Accueil

Terrebonne

Un café bien branché?

8000 $ au resto de la fille du maire

Publié le: | Mise à jour:

Café de la Banque

À Terrebonne, les fonctionnaires mangent souvent aux frais des contribuables.

Six cadres de la Ville de Terrebonne ont dépensé près de 8 000 $ en repas au Café de la Banque, un restaurant situé près de l’hôtel de ville qui appartenait, jusqu’à récemment à la fille du maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille. Les fonctionnaires municipaux ont pris 52 repas au Café de la Banque entre 2008 et le printemps de 2011, selon des relevés de cartes de crédit obtenus par l’Agence QMI.

La plupart des repas ont été consommés par le directeur général adjoint Luc Papillon et le directeur général Denis Lévesque, qui travaillent tous deux en étroite collaboration avec le maire Robitaille.

Le Café de la Banque appartenait à Valérie Robitaille, la fille du maire, et la présidente du restaurant était l’épouse du maire, Monique Guilbeault, jusqu’à ce que l’établissement soit vendu en avril 2011, pendant que l’Agence QMI enquêtait sur la situation.

Le directeur général adjoint Luc Papillon a dépensé la majorité de ces factures de restaurant.

Il y a dépensé plus de 4 700 $, qui ont été portés à la carte de crédit de la Ville.

On ne donne pas de détails

Seules les preuves de paiement des cartes de crédit (7859 $) ont été fournies à l’Agence QMI. Les factures, qui auraient pu indiquer la nature des repas ou boissons consommés, n’ont pas été transmises.

De plus, aucune précision n’a été donnée quant aux personnes invitées lors de ces repas ni sur les dossiers de la Ville qui auraient alors fait l’objet de discussions.

Le directeur général, Denis Lévesque, a mangé 10 repas au restaurant et, dans son cas également, seules les preuves de paiement de cartes de crédit ont été fournies. M. Lévesque a affirmé que ni lui ni M. Papillon – qui a refusé d’être interviewé – n’ont voulu encourager le restaurant de la fille du maire avec l’argent des contribuables.

29 visites du D.G. adjoint

Est-il allé manger au Café de la Banque en compagnie du maire Robitaille? M. Lévesque a répondu qu’il n’allait manger « que très, très rarement » au restaurant avec M. Robitaille. M. Lévesque a expliqué que le Café de la Banque est « un bon restaurant », mais pas son favori.

Il a semblé surpris par le nombre de fois que M. Papillon l’avait fréquenté, soit pas moins de 29 visites alors que le Café de la Banque appartenait aux proches du maire.

MM. Papillon et Lévesque ont tous deux dépensé 297,10 $ le même jour au Café de la Banque, le 17 décembre 2009. Ils semblent s’être alors partagé la facture d’un party de Noël. Daniel Sauriol, directeur de l’aménagement du territoire, a également payé un repas de 240 $ trois jours avant Noël 2009. Là encore, aucun détail n’a été fourni.