Sports | Canadien

Andrei Markov

Le mystère se poursuit

Andrei Markov n’a pas accompagné l’équipe à San Jose

Jean-François
Chaumont

Publié le: | Mise à jour:

Le mystère se poursuit

Photo le journal de montréal, MARTIN CHEVALIER

SAN JOSE - 

 

Le Canadien et Andrei Markov ont écrit un autre chapitre de cette interminable saga. Markov n’a pas fait le voyage entre Anaheim et San Jose afin de rencontrer un médecin dans la région de Los Angeles.

Il y a plusieurs années, il y avait un jeu d’aventure à la télévision qui s’intitulait : Où se cache Carmen Sandiego dans le monde. D’ici quelques années, on pourrait reprendre le concept, mais avec Andrei Markov comme nom.

Après l’entraînement matinal du Tricolore, hier à San Jose, un responsable de l’équipe a confirmé l’absence de Markov.

« Il n’a pas fait le voyage, il n’est pas avec l’équipe, a précisé un membre de l’organisation. Je ne peux toutefois pas vous dire il est où. »

En agissant de la sorte, le Canadien a contribué à alimenter la machine à rumeurs.

Après une véritable explosion sur les ­réseaux sociaux, le Tricolore a finalement changé son fusil d’épaule, en fin d’après-midi hier, en confirmant que Markov était resté à Anaheim, sans dire pourquoi.

Don Meehan, l’agent du défenseur, a éclairé le dossier dans un échange de courriels, en précisant que son client a rencontré un ­médecin dans la région de Los Angeles.

L’humour de Martin

Le Canadien terminera son voyage en ­Californie avec un arrêt à Los Angeles contre les Kings demain. S’il souhaite retrouver ses coéquipiers, Markov n’aura pas, en théorie, un long trajet à parcourir puisqu’Anaheim est situé à seulement 40 kilomètres de la ville des anges.

« Vous apprenez toujours plusieurs choses, a lancé Jacques Martin à la blague avant le match contre les Sharks. La seule chose que je sais, c’est qu’il va nous rencontrer, demain (aujourd’hui) à Los Angeles. »

De bonne humeur, mais toujours discret, Martin n’a pas voulu dire que son fragile défenseur avait un rendez-vous avec un ­médecin.

Le CH s’entraînera à San Jose aujourd’hui. Le Russe de 32 ans manquera donc un autre entraînement.

Markov pourrait-il revenir au jeu face aux Kings ? « On va voir, je n’ai pas plus de ­nouvelles », a répondu l’entraîneur en chef.

Chemin sinueux

Avant le départ de l’équipe pour l’Ouest américain, Martin avait affirmé que son ­vétéran défenseur se trouvait sur le bon ­chemin et que c’était de bon augure pour les prochains matchs.

Markov a même participé à quelques ­entraînements dans le rôle d’un défenseur ­régulier en obtenant des présences sur la ­première vague en avantage numérique. Il ­patinait aussi aux côtés d’Alexei Emelin.

Markov, 32 ans, a participé à l’entraînement des siens, mardi à Anaheim. Il n’a toutefois pas sauté sur la glace le matin du match contre les Ducks, mercredi.

Opéré à deux reprises pour son genou droit, le numéro 79 n’a pas joué depuis le 13 novembre 2010 contre les Hurricanes.

La générosité de Cole

Louis Leblanc a réalisé son baptême dans la LNH, mercredi, face aux Ducks à Anaheim. En plus de vivre les émotions d’un premier match, l’ailier de 20 ans se souviendra pour toujours du geste d’Erik Cole.

« Il m’a demandé si mes parents venaient au match, a dit Leblanc après la défaite de 4 à 1 face aux Ducks. Je lui ai dit que je ne pensais pas, étant donné que c’était à la dernière minute. Alors, il m’a donné sa carte de crédit et m’a dit : ‘‘Arrange-toi pour qu’ils ­viennent.’’ Ça montre que ce gars-là, en plus d’être un excellent joueur de hockey, a ­beaucoup de classe. »

Un beau geste de la part d’un vétéran.