/entertainment/music
Navigation
Album | Événement

Des artistes québécois reprendront les Beatles

Des artistes québécois reprendront les Beatles

Coup d'oeil sur cet article

Corneille, France D’Amour et Francis Cabrel sont parmi les artistes qui participeront à l’enregistrement d’un « album événement » en hommage aux Beatles, a appris le Journal. La sortie du disque coïncidera avec le 50e anniversaire de la parution du tout premier single du Fab Four, Love Me Do.

C’est l’automne dernier que la boîte Tandem a commencé à plancher sur ce nouveau projet. « Ça me chicotait depuis longtemps », admet Paul Dupont-Hébert, président de la compagnie de disque.

L’album devrait paraître au début du mois d’avril et le producteur espère que ce sera un disque « feel good d’été ». « Un peu comme les Lost Fingers, dont le premier album avait été le disque de l’été, on souhaite que l’été prochain, les gens réécoutent les Beatles, revus par des artistes québécois qu’ils aiment. »

La liste complète de la douzaine de chanteurs et auteurs-compositeurs, qui prendront part à l’album est encore à officialiser, mais Paul Dupont-Hébert a bien voulu donner quelques noms.

« Corneille va chanter Let It Be, mentionne-t-il. Les Beatles, c’est très vocal. Alors, ça prend de belles voix fines. France D’Amour va faire I’m Only Sleeping, qui se trouve sur l’album Revolver. Daniel Lavoie a aussi manifesté de l’intérêt et on est en train de regarder les chansons avec lui. Enfin, il y a mon ami Francis Cabrel qui devrait enregistrer aussi une chanson. »

Une ligne directrice

Même s’il convient que c’est le réflexe normal de vouloir engager des artistes qui sont chez Tandem, Paul Dupont-Hébert assure que le projet est aussi ouvert à d’autres.

« On considère que tous les artistes font partie de la même grande famille. C’est ouvert à ceux qui veulent participer. S’il y a un chanteur ou une chanteuse qui convient bien, on va l’écouter. »

Le disque sera réalisé par Toby Gendron, qui a travaillé dans le passé avec Céline Dion, Éric Lapointe, Jean-Pierre Ferland et Jean Leloup. « Il va y avoir une ligne directrice avec le réalisateur pour ne pas que ce soit pas cacophonique. Il y a eu des périodes hallucinogènes dans le répertoire des Beatles et il faut que ce soit bien placé sur l’album. »

Aucun titre officiel n’a encore été choisi pour l’album, mais Paul Dupont-Hébert indique que les mots « Fab Four » s’y retrouveront sûrement.

« On ne veut pas mélanger les gens et qu’ils pensent que c’est un album des Beatles. »

Tandem s’y connaît bien en album de reprises, ayant lancé dernièrement les disques de Génération Passe-Partout et ceux des Lost Fingers. Dans le cas des Beatles, Paul Dupont-Hébert préfère le terme « album événement », car ce sont plusieurs artistes qui interprètent chacun un morceau.

« On veut qu’ils s’approprient leur chanson, dit-il. On veut voir comment les artistes chantent les Beatles quand ils sont dans un bar, ou quand ils chantent pour leurs enfants. Chacun va y mettre sa couleur. »

Les plus populaires

C’est justement en voyant certains artistes reprendre les Beatles, dans des salles de répétition ou autour d’un feu en fin de soirée, que Paul Dupont-Hébert a eu l’idée de cet album.

« Je suis un fan des Beatles et j’ai toujours remarqué que dans des partys, c’est ce que les gens chantent le plus. Cet album va saluer leur 50e anniversaire avec la version des chanteurs québécois. »

Obtenir les droits des chansons du Fab Four pour l’album n’est pas si ardu, selon le producteur. « Ce sont des procédures normales de licences mécaniques. On a demandé aux interprètes de nous donner leurs trois chansons favorites et on fera un choix parmi celles-là. »

Actuellement, aucun concert rattaché à l’album n’est prévu. Et en faire un volume 2, advenant le succès du premier ? « Ce sera au public de décider. Présentement, on en fait un pour s’amuser », conclut Paul Dupont-Hébert.

Commentaires