/sports/hockey/homepage
Navigation
Transactions | LNH

Beaucoup de bruit pour rien

Nashville au cœur des mouvements les plus significatifs

RickNash
AL CHAREST / AGENCE QMI Rick Nash

Coup d'oeil sur cet article

Comme c’est le cas la plupart du temps, la journée limite des transactions a créé beaucoup d’attente, mais peu de résultats.

Et il y a longtemps que cela n’avait pas été aussi vrai. Seulement 15 transactions, impliquant 32 joueurs et 11 choix au repêchage, ont été réalisées.

En fait, la transaction que tout le monde attendait, celle impliquant Rick Nash, n’aura finalement jamais eu lieu.

Après la fermeture du marché, Scott Howson, le directeur général des Blue Jackets, a confié que son joueur vedette avait lui-même demandé une transaction.

Les Maple Leafs et les Rangers auraient travaillé fort pour mettre la main sur l’attaquant de 27 ans, mais les demandes de Howson auraient été trop élevées.

Bref, il s’agit de la date butoir la plus tranquille depuis celle du 14 mars 2000, où seulement 23 joueurs avaient changé de camp via 12 marchés conclus.

On est loin du record de 31 transactions et 55 changements d’adresse du 3 mars 2010.

« La parité est devenue si grande qu’il n’y a pratiquement plus de vendeur. Tout le monde souhaite aller chercher du renfort », a expliqué David Poile, des Predators, en conférence téléphonique.

Mouvements significatifs

Sans être le directeur général le plus actif, Poile est sans aucun doute celui qui a apporté à son alignement les modifications les plus significatives.

En plus d’Andrei Kostitsyn, les Predators ont mis la main sur Paul Gaustad, un colosse de 6 pieds 5 pouces, reconnu pour son travail défensif.

Poile a ainsi complété son magasinage, amorcé le 17 février avec l’acquisition de Hal Gill.

« Nous avons comblé tous nos besoins en mettant la main sur un défenseur au gabarit imposant, spécialiste de l’infériorité numérique, un attaquant de puissance capable d’évoluer sur l’un de nos deux premiers trios, et un joueur de centre efficace dans le cercle des mises en jeu », a-t-il énuméré.

Avec ces trois joueurs, Poile est convaincu de voir son équipe franchir le deuxième tour des séries pour la deuxième fois de son histoire.

Des grenailles

Parmi les autres transactions dignes de mention, notons le départ de Cody Hodgson de Vancouver. Accompagné d’Alexander Sulzer, l’attaquant a pris la direction de Buffalo en retour de Zack Kassian et du défenseur québécois, Marc-André Gragnani.

Le Wild et les Oilers se sont échangé les services d’un défenseur, Tom Gilbert prenant le chemin du Minnesota en retour de Nick Schultz.

Avec une équipe jeune et offensive à souhait, les Oilers ont ainsi stabilisé davantage leur défense. Quant à Gilbert, il saura sans doute amener un peu plus de ­créativité à l'anémique attaque du Wild.

Rien pour écrire à sa mère, on en convient.

En passant, 14 des 15 transactions ont été confirmées après le coup de midi, forçant les animateurs des différentes chaînes sportives à remplir de peine et de misère quelques heures de temps d’antenne.

Commentaires