Weekend | Musique

Jazz

Nouveau joueur et pianiste légendaire

CHRISTOPHE RODRIGUEZ

Christophe Rodriguez @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Nouveau joueur et pianiste légendaire

En ces temps difficiles pour l’industrie, l’offensive reste la meilleure méthode pour combattre les aléas du marché. À partir du mois de mars, les passionnés de jazz comme de musique classique auront un choix plus abondant chez leur disquaire favori, et mieux encore, une nouvelle compagnie de disques verra le jour avec le formidable pianiste Ahmad Jamal.

Pendant que les multinationales du disque se télescopent (Universal/EMI), la société indépendante française Harmonia Mundi, fondée en 1958, passe du statut de diffusée au Canada à celui de distributeur. Ce grand pas pour tous les amateurs de musique outre-Atlantique, permettra donc de réaliser certains achats à moindres coûts. Dans ses bureaux provinciaux (Arles), où le thym côtoie les histoires de Pagnol, nous avons rejoint Pascal Bussy, le directeur éditorial de la branche jazz et musiques du monde : « Effectivement, c’est un saut qualitatif important, puisque le Québec est un marché qui répond très bien, tout en étant exigeant musicalement. Nous souhaitons diversifier l’offre sans jamais renier sur la qualité. »

ET VINT AHMAD JAMAL

En plus, il lance une nouvelle compagnie de disque Small Village, dédiée au jazz et ses affluents, avec comme première prise un immense pianiste.

« Pour ses quatre-vingts ans, cet interprète aux dimensions métaphysiques, à lui seule une histoire du jazz, nous a offert Blue Moon. Que de grands morceaux : Laura, This Is Life, Autum Rain, où une relecture complète de certains mythes américains et de grands standards ».

Amis de la note bleue, pianistes confirmés ou non, ce nouvel opus travaillé jusque dans ses moindres recoins est probablement le disque de l’année. Un miracle, vous dis-je !

 

en bref
 
Oscar Peterson ★★★★★

Easter Suite Jazz, Arthaus Musik/ Naxos DVD

Happé au début de la vingtaine par le puissant producteur américain Norma Granz, le pianiste Oscar Peterson connaîtra une carrière exceptionnelle qui déborda du cadre de la note bleue. Avec plus de deux cents disques à son actif, soit en tant que maître d’œuvre ou pianiste « maison » pour la multinationale Verve, les choix ne manquent certainement pas et rares sont les enregistrements de piètre qualité. Homme de standards, il a peu composé. La Easter Suite Jazz commandée par la BBC avait été diffusée dans tout le pays, le 24 avril 1984. Comme Duke Ellington (Come Sunday), Oscar Peterson s’est intéressé à la part du sacré et plus particulièrement à la Passion et la Résurrection. Entouré du grand contrebassiste Niels-Henning Orsted Petersen et du batteur Martin Drew, il livre un majestueux discours, riche en résonances bibliques, profondément humain et d’une très haute teneur en jazz. Un document touchant qui s’adresse à tous.
 
Georg Breinschmid ★★★★

Fire, Preiser Records (importation) 2 DC

Avec un peu d’ouverture d’esprit et une certaine idée du cabaret qui mélange tous les styles ou presque, la nouveauté du contrebassiste autrichien Georg Breinschmid vous surprendra. Formé aux sciences classiques, il a travaillé pour l’orchestre philharmonique de Berlin, son chemin a rapidement pris le rivage du jazz où il a travaillé avec le Vienna Art Orchestra, Archie Shepp et Charlie Mariano. Sous le vocable Fire, que de belles surprises, pas de standards à l’horizon, mais plutôt des hommages déguisés à Charlie Parker, Dizzy Gillespie (Post-Bop), l’accordéon (Musette pour Elisabeth), Stan Getz/Charlie Byrd (Little Samba), etc. Un détour plus qu’appréciable vers un genre qui ferait bien des heureux lors d’un festival de jazz.

 
Laid Back ★★★★

Jazz,The Gift Of Music/ Naxos

∫ Du jazz pour relaxer, même si ce n’est pas sur la plage. Dans la très jolie collection Gift of Music, pas toujours facile à trouver, Laid Back Jazz nous incite à ne rien faire en compagnie de musiciens qui connaissent la recette. En vingt-deux plages, Laura (Gerry Mulligan), Time On My Hands (Erroll Garner), I Understand(Zoot Sims), Afternoon In August (Billy Butterfield) ou le très vacancier East Of The Sun avec le pianiste George Shearing. Parfait pour oublier l’hiver. </p>
 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus