/entertainment/music
Navigation
Star Académie

Ginette Reno et Lionel Richie volent le show

Coup d'oeil sur cet article

Les dés sont jetés : Sophie se mesurera à Jean-Marc dimanche prochain lors de la grande finale de Star Académie. La jeune femme de Rivière-Ouelle – qui n’a jamais été mise en danger au cours de l’épreuve – a obtenu les faveurs du public au terme d’un gala chargé en émotions et en chansons hier soir.

Sophie a coiffé Mélissa, Andréanne A. et Andrée-Anne L. au fil d’arrivée. « C’est mon rêve de chanter depuis que je suis toute petite. Ça me fait plaisir de voir que vous aimez ça, m’entendre chanter », a déclaré l’heureuse élue, visiblement émue.

Lionel Richie s’éclate

Lionel Richie a été le premier à fouler les planches des studios Mel’s. L’icône américaine du soul donné le ton avec un pot-pourri de ses plus grands succès, dont Say You, Say Me, qu’il a chanté en duo avec Sophie. Andrée-Anne L. s’est délié les cordes vocales sur Endless Love, tandis qu’Andréanne A. s’est déhanchée sur Dancing On The Ceiling, pendant que des acrobates exécutaient une chorégraphie sur un mur disposé à l’arrière de la scène. Mélissa a conclu le segment avec All Night Long, qui a provoqué une vague de cris chez les spectateurs.

« C’était magnifique! », s’est exclamé le chanteur au terme du numéro.

« Ce n’est pas du tout ce qu’on a répété. Elles ont élevé leur niveau d’un cran », a-t-il ajouté.

Pour souligner la sortie de Tuskegee, un album de duos à saveur country, Lionel Richie a surpris tout le monde un peu plus tard durant la soirée en reprenant Stuck On You avec Isabelle Boulay. Ginette Reno am pour sa part rejoint le chanteur sur l’incontournable Hello.

Dumas est lui aussi monté sur scène à deux reprises. Accompagné par les cinq académiciens toujours en lice, le chanteur a proposé deux de ses anciens hits, Au gré des saisons et Le bonheur, en plus d’offrir Souvenirs en mitraille, le premier extrait de son nouvel album, L’heure et l’endroit.

Dumas est réapparu vers la fin de l’émission avec Mike Lee, pour qui il a composé L’horizon, l’une des cinq pièces originales figurant sur la compilation de Star Académie.

L’un des moments forts de la soirée est survenu lorsque Michel Fugain a surgi des coulisses pour chanter Les Acadiens avec non seulement Jason, Joannie et Jean-Marc, mais également deux anciens concurrents originaires de cette région du pays, Wilfred LeBouthillier, gagnant de la première édition de l’émission, et Annie Blanchard, issue de la troisième cuvée.

En clôture, Patrick Norman a proposé trois de ses classiques, Quand on est en amour, La guitare de Jérémie et Elle s’en va.

Les ballades à l’honneur

Les candidates ont misé sur des ballades pour obtenir les faveurs du public. Andréanne A. a été la première à s’exécuter. Fidèle à elle-même, l’auteure-compositrice de Granby a entonné une de ses propres compositions, Le début de nous. « C’était une chanson inachevée. Je me suis dit : «Pourquoi pas?» J’avais le goût de me défendre seule avec ma guitare. »

De son côté, Andrée-Anne L. a poussé la note sur Laisse-moi t’aimer, un vieux succès de Mike Brant datant de 1970. La ressortissante de St-Jean-Chrysostome a entamé le morceau au piano avant de le conclure seule dans un nuage de fumée au centre de la scène.

Mélissa a pour sa part repris la célèbre Le monde est stone, un extrait de la comédie musicale Starmania écrite par Luc Plamondon et composée par Michel Berger. La jeune maman a éprouvé quelques difficultés durant le morceau, ratant les notes les plus aiguës. Des erreurs qui n’ont pas semblé tempérer l’enthousiasme de la candidate, laquelle a déridé la foule en entrevue avec Julie Snyder après sa performance.

« À la première audition, je portais deux perruques; aujourd’hui je porte deux gaines! » a-t-elle lancé en riant.

La dernière, mais non la moindre, Sophie a repris Tue-moi, un titre signé Franck Langloff et popularisé au Québec par Dan Bigras au début des années 1990. L’académicienne de 25 ans, qui a appris son métier dans les bars, n’a pas ménagé les efforts pour recueillir les faveurs du public, terminant le tout avec une série d’envolées vocales à l'emporte-pièce.

« J’ai vraiment tout donné. Je vais perdre connaissance! » s’est-elle exclamée après son passage sur scène.

Commentaires