Argent | Où vont vos impôts

Montréal

125 millions pour se refaire une beauté

Des mesures pour les touristes en vue du 375e anniversaire

Charles Lecavalier | Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Montreal

Photo d'archives

Montréal

QUÉBEC - Le gouvernement du Québec souhaite que Montréal se fasse belle pour les touristes à l’approche de son 375e anniversaire, en 2017. Cette opération de chirurgie esthétique aura toutefois un prix, soit 125 millions de dollars investis sur cinq ans.

Le ministre des Finances Raymond Bachand, qui affirme que son budget est le plus « structurant » de l’histoire du Québec pour l’industrie du tourisme, croit que ces deniers publics permettront à la métropole d’améliorer son image.

Une bonne part du magot ira au Jardin botanique, au Biodôme, au futur Planétarium et à l’Insectarium, notamment pour la construction d’une grande serre pour accueillir des insectes de toutes espèces en liberté. Ils obtiendront 45 millions.

« Ce sont des projets très spécifiques, très structurants », dit M. Bachand. Le parc Jean-Drapeau, qui reçoit annuellement 11 millions de visiteurs, récoltera quant à lui 35 millions pour la mise en place, notamment, d’une promenade riveraine entre les îles Notre-Dame et Sainte-Hélène.

L’oratoire aussi

Le gouvernement offrira plus de 26 millions à l’oratoire Saint-Joseph pour construire un centre d’observation dans le dôme de la basilique et pour rénover les infrastructures d’accueils de la plus grande église au Canada.

L’ambitieux projet de réfection de l’oratoire, qui attire deux millions de pèlerins chaque année, totalise 79,2 millions. Québec s’attend donc à ce qu’Ottawa et la Ville de Montréal y mettent aussi du leur.

Finalement, le Musée des Beaux-Arts recevra 18,5 millions pour l’érection d’un nouveau pavillon.

Ceinture verte

Le gouvernement du Québec sort aussi le chéquier pour financer une ceinture verte, de Laval à Saint-Bruno en passant par Châteauguay. Cette annonce d’un investissement de 50 millions sur cinq ans fait suite à l’adoption en décembre dernier du plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la communauté urbaine de Montréal.

Cette ceinture devrait être un outil supplémentaire pour lutter contre l’étalement urbain, l’un des points marquants du PMAD.

La création d’un sentier cyclable de 120 kilomètres entre Oka et Saint-Hilaire, en passant par Laval, Montréal, Longueuil et Beloeil, gobera un peu moins de la moitié de ce 50 millions. L’initiative s’inscrit dans un plan plus large, soit celui du Sentier national, qui traverse la province d’ouest en est sur plus de 1650 kilomètres.

Une partie de ce budget servira aussi à la création de plages sur la digue de la Voie maritime du Saint-Laurent et d’un parc le long de la rivière des Mille-Îles.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus