/opinion/columnists
Navigation
Franc-parler

Entre Toulouse et Oslo

Coup d'oeil sur cet article

Parlons de la tragédie de Toulouse. Je sais, je m’avance sur un chemin glissant, un petit mot mal compris, et pan ! Les adeptes du multiculturalisme gnan gnan vont déchirer leur chasuble, me traîner dans la boue et ressortir leurs injures habituelles.

Mais je refuse de céder à ce chantage éhonté visant à fermer la gueule à ceux qui ne pensent pas dans le droit chemin de la rectitude bien-pensante des nouveaux curés...

UN « ACTE ISOLÉ »

Le corps de Mohamed Merah, le forcené de Toulouse, n’était même pas tiède que déjà, tout le monde disait qu’il s’agissait d’un fou, d’un psychotique, et qu’on ne devait absolument pas chercher une explication aux actes crapuleux qu’il a commis ailleurs que dans sa tête de taré.

O.k., d’accord.

Pourquoi
n’aurait-on pas
le droit de dire
que si un musulman
radical se met
à tirer sur
des juifs (...),
c’est peut-être
parce qu’il a été
pompé au max
par les propos de
certains groupes
islamistes ?

Pourquoi n’a-t-on pas dit la même chose à propos d’Anders Breivik, le fou qui a tué des dizaines de personnes en Norvège ? Ce gars AUSSI était un psychotique, un malade.

Mais il détestait les musulmans.

Alors on a tout de suite affirmé que s’il avait explosé de la sorte, c’est parce qu’il avait été excité par les propos « irresponsables » de certains journalistes et politiciens qui avaient poussé leur combat anti-islamiste « beaucoup trop loin ».

Quand un musulman tue des juifs, c’est l’acte isolé d’un fou.

Quand un militant d’extrême droite massacre des gens qu’il rend responsables de la montée de l’islamisme dans son pays, c’est l’acte d’un gars qui a été manipulé et chauffé à blanc par des commentateurs populistes et xénophobes.

Pourquoi ce double standard ?

UN SILENCE GÊNÉ

Pourquoi n’aurait-on pas le droit de dire que si un musulman radical se met à tirer sur des juifs dans les rues d’une ville de France, c’est peut-être parce qu’il a été pompé au max par les propos de certains groupes islamistes ?

Pourquoi ce silence gêné, cette incapacité d’appeler les choses par leur nom ?

Partout en Occident, des islamistes illuminés crient leur haine des juifs à longueur de jour, et vous me direz que ce discours fielleux n’a aucune influence, aucun impact sur qui que ce soit ? Voyons ! Vous riez de moi, ou quoi ?

Vous pouvez vraiment me regarder dans les yeux et me dire que l’islamisme n’a RIEN À VOIR avec ce qui s’est passé à Toulouse ?

Le gars a passé trois ans dans une prison afghane pour une histoire d’attentats aux explosifs ! Il s’est entraîné aux côtés des Talibans !

LA GRANDE CONFUSION

Nous vivons vraiment dans une drôle d’époque.

Des commentateurs critiquent l’islamisme radical (pas l’ensemble des musulmans, non — l’ISLAMISME RADICAL) et on les pointe du doigt quand un fou tire sur des pro-Arabes.

Mais des imams répètent à longueur de jour qu’Israël est une imposture qui devrait être détruite et exterminée, et PERSONNE ne va leur demander des comptes quand un musulman INTÉGRISTE qui s’est entraîné avec des Talibans tire à bout portant sur des enfants juifs !!!

Coudonc, suis-je seul à trouver que cela n’a aucun sens ?

On traite les gens qui dénoncent l’intégrisme religieux de racistes, de fascistes et d’intolérants.

protège la liberté d’expression des intégristes religieux qui sont racistes, fascistes et intolérants !

Vraiment, je ne comprends plus rien...

Commentaires