/lifestyle/books
Navigation
Livres jeunesse

Voyage au cœur de la détresse...

Coup d'oeil sur cet article

Un été d’amour et de cendres
de Aline Apostolska
Leméac Éditeur, 264 pages, dès 14 ans
Les parents d’Emma sont de vrais globe-trotteurs. À l’âge de huit ans, elle avait déjà parcouru, avec eux, la moitié du globe. Cependant, c’est à l’été de ses 15 ans que sa vie changera complètement alors qu’ils partiront un an en Inde pour vivre au sein d’une communauté tibétaine. C’est là qu’Emma fera la rencontre du premier amour de sa vie Tenzin, un orphelin tibétain de 18 ans... C’est aussi là que la détresse d’un peuple la frappera de plein fouet et la transformera pour toujours...

 

C’est une histoire poignante, percutante et touchante à laquelle tu dois t’attendre, en te plongeant dans ce bouquin... Avec son réalisme, son romantisme et toutes ses données historiques, j’ai vraiment cru que j’écoutais l’histoire qu’une amie me confiait.

Je tiens à dire un immense « bravo » à l’auteure d’Un été d’amour et de cendres, Aline Apostolska, parce que son récit est honnêtement l’un des plus beaux que j’ai lu, au courant des dernières années ! Ce que j’ai apprécié le plus de ce roman est l’excellence de son auteure, lorsque vient le temps de décrire des lieux et des événements. Les premiers sont dépeints avec tellement de petits détails, qui n’ajoutent cependant pas de lourdeur au texte, qu’on a franchement l’impression d’y être.

Ensuite, je suis d’avis que ce livre peut facilement servir de petite leçon d’histoire sur le Tibet et l’Inde, parce qu’encore une fois, l’auteure donne une multitude de détails qui nous permettent de mieux comprendre ce que vivent les Tibétains ainsi que les personnages créés pour ce récit en particulier. Et ce ne sont pas des longs textes historiques ennuyants, non, chaque description de l’histoire est accompagnée de pensées touchantes ou d’opinions fiévreuses des personnages qui empêchent de créer des longueurs.

Finalement, le personnage de Tenzin est vraiment quelque chose. Même si on ne sait jamais ce qu’il aimerait vraiment dire, à cause de la barrière de la langue, il est tellement vibrant d’émotion qu’on arrive à cerner parfaitement toute la détresse et la passion qui l’habitent...

Cette histoire m’a énormément tourmentée, car je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’elle avait un fond de vérité à la base... Un été d’amour et de cendres, une histoire à découvrir, sans avoir peur de pleurer sans aucune retenue...

picotine et l’homme aux ballons T.1
de Linda Wilscam, illustrations de Gabrielle Grimard
Histoire tout à fait charmante comme Picotine, l’héroïne de la télésérie du même nom, nous y a habitués... Cette fois, Picotine et ses amis, Naimport Tequoi et Fantoche, ainsi que son chien Poildepluche, font la rencontre d’un homme qui vend des ballons. En voulant acheter quelques-uns de ces ballons aux jolies couleurs éclatantes, les amis se rendent compte que quelque chose ne tourne pas rond avec l’homme aux ballons, puisqu’il ne leur parle pas et a l’air super triste ! Est-il muet ou tellement chagriné qu’il en a perdu l’usage de la parole ? Bref, c’est ce que votre enfant pourra découvrir dans cette courte histoire facile à lire !
 
Picotine et L’homme aux Ballons
de Linda Wilscam, illustrations de Gabrielle Grimard
Éditions Québec Amérique (collection Mini Bilbo), 80 pages, dès 6 ans
Avions de papier
de Doug Stillinger
Les avions en papier se ressemblent tous ? Faux ! Effectivement, si tu tripes sur le bricolage et sur les objets volants (identifiés ou non), tu vas adorer cet album... Pourquoi ? Parce qu’il te fournit des conseils de pros et tout le matériel nécessaire pour construire des avions de papier complètement fous ! En fait, tu y trouveras les modèles pour construire dix avions différents, ainsi que 40 feuilles de papier coloré. Mais bon, c’est surtout les petits trucs qu’on te donne qui sont hyper cool : tu apprendras, par exemple, la différence entre les avions en papier d’intérieur et ceux d’extérieur (donc quel type de papier prendre, comment les lancer, etc.) ! Je te le conseille fortement, lors d’une fête entre amis, pourquoi pas ?
 
Avions de papier
de Doug Stillinger
Éditions Scholastic (collection Klutz), 56 pages, dès 7 ans
shilvi - c’est important, les zédemis !
de Sylvie Dumontier, illustrations de Nadja Cozic
La petite Shilvi est bien sage aujourd’hui, tellement que sa maman en est très surprise... Effectivement, Shilvi s’est habillée toute seule et elle s’est brossé les dents et les cheveux sans rouspéter et sans que sa maman ait à lui demander. Mais que se passe-t-il avec Shilvi ? Magnifique petit récit qui traite, tout en douceur, de la maturité et du sens des responsabilités chez l’enfant. Et, bien évidemment, les illustrations de Nadja Cozic sont superbes ! Et ne vous inquiétez pas, vous allez comprendre ce que ça mange en hiver, les « zédemis », mais ce n’est pas moi qui vais vous le dire, la surprise doit être gardée, pour votre enfant... et même pour vous.
 
Shilvi C’est important, les zédemis!
de Sylvie Dumontier, illustrations de Nadja Cozic
Les éditions de la Bagnole, 24 pages, pour les enfants de 3 à 7 ans
Commentaires