/sports/hockey/canadien
Navigation

Que Molson ouvre les yeux

Coup d'oeil sur cet article

De plus en plus de Romains veulent la tête de Pierre Gauthier. Il faut dire que les résultats de l’équipe justifient cette mise à la mort dans les réseaux sociaux et même, déjà, dans les médias.

De toute façon, il est plus que temps que Geoff Molson soit conséquent avec lui-même. Comment peut-on être un des propriétaires de la plus grande firme de relations publiques et de communications du Canada, la firme National, et accepter qu’on se comporte d’aussi méprisante façon chez le Canadien ?

A-t-il oublié la cracheuse phrase de Pierre Gauthier à propos de son entraineur Randy Cunneyworth : « Une langue, ça s’apprend » ?

Faudra-t-il que les gens du Saguenay, ceux du Bas du Fleuve, de Québec, de la Côte-Nord, de Charlevoix, de l’Abitibi apprennent tous l’anglais ? Parce qu’ils ne peuvent compter sur le Canadien pour communiquer avec eux dans leur langue.

Juste pour son comportement paranoïaque avec les médias et les amateurs, Pierre Gauthier n’est pas digne d’être l’officier supérieur du Canadien. Que Geoff Molson ouvre les yeux. Comment pense-t-il que ça fonctionne quand les médias rencontrent Steve Yzerman, Ray Shero, Brian Burke ou même, le plus difficile d’accès ailleurs dans la ligue, Lou Lamoriello ?

Geoff Molson mesure-t-il le tort causé par le comportement de Pierre Gauthier et avant lui de Bob Gainey ? Réalise-t-il que les préjugés favorables envers son organisation se sont transformés en préjugés défavorables ? Et qu’il y a un prix à payer pour ramer contre le courant. Surtout quand on est quinzième sur quinze.

QUE FAIT GAINEY ?

Gauthier n’est pas digne d’être l’officier supérieur du Canadien

Et quel est le rôle de Bob Gainey dans l’organisation ? Que vient-il foutre encore dans une équipe qu’il a littéralement démolie ?

Qui fut le premier directeur général à fuir maladivement les médias ? Qui s’est acharné à éradiquer le fait français dans le vestiaire du Canadien ? Qui a asphyxié le Tricolore avec l’acquisition de Scott Gomez, de Michael Cammallari et de Brian Gionta en moins d’une semaine ? Qui a vidé l’équipe par des transactions sans queue ni tête ?

Et le revoilà dans le giron de l’organisation. Certains disent que Geoff Molson n’est pas très entiché de la présence de Gainey chez le Canadien. Mais je ne crois pas ces supposés connaisseurs. Geoff Molson a grandi en admirant Bob Gainey, Larry Robinson et tous ces grands des années 70-80. S’il ne voulait pas le voir dans les parages, c’est simple, Gainey recevrait son chèque et resterait chez lui à contempler la mer. Même Pierre Gauthier n’aurait pas la force et le prestige pour l’imposer à son propriétaire.

L’IMPORTANCE DE GILMORE

On va avoir droit à un lundi de Pâques intéressant. Soit Pierre Gauthier a réussi à endormir Geoff Molson et préside lui-même le post-mortem de la saison et au moins, il saura ce que les partisans et les principaux commentateurs pensent de lui, soit Geoff Molson va annoncer que des changements importants ont été apportés et peut-être, pourra-t-il présenter ceux qui vont reconstruire pour la xième fois ce qui fut une grande organisation. Peut-être que Vincent Damphousse sera là.

Et puisqu’on aura droit à un lundi lumineux, il serait bon que Kevin Gilmore soit dans les parages. Gilmore a de l’expérience, il est intelligent et il a une bonne tête de hockey. C’est un peu le protecteur de Pierre Gauthier mais il a le droit d’être loyal envers ses amis.

J’espère qu’une fois le terrain déblayé et le grand ménage complété que Geoff Molson saura l’écouter. Il serait de bon conseil.

 

Commentaires