/sports/hockey/homepage
Navigation
Suisse-A

Un affrontement Hartley-Dumont

La série Zurich-Berne débutera mardi

Un affrontement Hartley-Dumont
photo d’archives Bob Hartley affrontera Jean-Pierre Dumont lors de la finale du championnat de Ligue Nationale A de Suisse.

Coup d'oeil sur cet article

À sa première saison comme entraîneur en chef des Lions de Zurich, Bob Hartley a mené sa jeune formation vers quelque chose d’inattendu, soit une participation à la grande finale dans la Ligue nationale A de Suisse.

Les Lions, qui avaient terminé au septième rang du classement général, ont éliminé coup sur coup les deux meilleures équipes de la ligue, soit Davos et Zoug, en balayant chaque série en quatre matchs, par-dessus le marché.

La méthode Hartley, ça marche fort en Suisse, son équipe ayant remporté 15 de ses 18 dernières parties. Un vent de folie souffle sur Zurich.

Une défensive très étanche

Depuis le début des séries, les Lions ont marqué un total de 30 buts en huit rencontres et ils n’en ont alloué que 9.

Les Lions connaissent maintenant l’identité de leurs rivaux en finale puisque la formation de Berne, au sein de laquelle évolue l’attaquant Jean-Pierre Dumont, a éliminé mardi soir le Fribourg-Gottéron (l’équipe de Cristobal Huet) après cinq rencontres.

Berne avait terminé la saison au cinquième échelon du classement.

« Je m’attends à une finale chaudement disputée parce que les deux équipes jouent très bien défensivement, a raconté Hartley lorsque joint au téléphone hier. Il faudra surveiller Dumont de près, bien entendu. C’est un joueur habile et intelligent. Berne forme une équipe très bien équilibrée. »

Le premier match sera disputé mardi à Berne et le second jeudi à Zurich. On s’attend à des salles combles. Ces deux gros marchés de hockey en Suisse ne sont séparés que par 90 minutes de route.

Comme il le racontait dans sa plus récente chronique dans le Journal de Montréal, Hartley a su rallier ses joueurs et leur faire réaliser que son plan de match pouvait les mener loin. Sa recette semble fonctionner à merveille.

Tambellini produit

Hartley, qui est bien secondé par Jacques Cloutier, est fier du travail de ses jeunes joueurs autant que de ses vétérans.

Il peut compter, notamment, sur l’attaquant canadien Jeff Tambellini.

L’ex-joueur des Canucks de Vancouver, auteur de 23 buts en 50 matchs durant la saison, partage le premier rang des marqueurs des Lions dans les séries en compagnie de Patrick Bärtschi, qui a compté huit buts, et de Thibaut Monnet.

« Je dirige une gang de gars que j’apprécie beaucoup, a raconté Hartley. Je leur ai dit, après notre lent début de saison, de persévérer, qu’on allait finir par créer une onde de choc et qu’on avait le potentiel pour virer la Suisse à l’envers.

« Il fallait créer une nouvelle culture ici. Il nous reste maintenant quatre autres victoires à aller chercher pour remporter le championnat », a-t-il poursuivi.

« On mise sur un gardien, Lukas Flüeler, qui est en feu ; notre défensive est étanche (Steve McCarthy fait du bon boulot) et nos unités spéciales fonctionnent à plein régime. Tous les espoirs sont donc permis pour les Lions. »


► Avant l’arrivée de Hartley, les Lions avaient connu six changements d’entraîneurs en quatre ans.

Commentaires