Sports | Canadien

canadien

Le DG : rien ne presse

Yvon Pedneault

Yvon Pedneault

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Geoff Molson et Serge Savard ne se lancent pas dans une course contre la montre.

Certes, il y a des dossiers importants, comme celui du contrat de Carey Price, et également celui du contrat de P.K. Subban. Mais ce sont deux joueurs autonomes avec restriction pour lesquels le Canadien, si jamais les deux athlètes étaient pressentis par une autre organisation, pourrait simplement égaler l’offre.

Au programme, dans les prochains jours, il y a le fameux boulier qui déterminera quelle équipe choisira au premier rang à l’encan amateur de 2012. Le Canadien à 18 % de chances d’obtenir ce privilège. Qui représentera l’équipe ? Pourquoi pas Geoff Molson ?

Donc, le processus pour le choix d’un directeur général s’enclenche en principe aujourd’hui, alors que Geoff Molson et Serge Savard, son conseiller, tiendront une première réunion. On préparera la liste des candidats bien qu’on ait déjà une petite idée des gens à rencontrer.

« Nous allons discuter avec plusieurs personnes, comme le veut le scénario, me disait Serge Savard la semaine dernière, et par la suite nous réduirons la liste des candidats à trois, quatre ou cinq, ça dépend. »

Une organisation comme le Canadien ne peut pas se tromper. C’est une société riche et prestigieuse. Enfin, elle a perdu pas mal de ses attributs au cours des 15 dernières années, donc, elle doit embaucher le meilleur personnel disponible sur le marché, que ce soit le directeur général ou l’entraîneur-chef.

Le bon vieux Scotty Bowman affirme qu’il aimerait bien discuter avec Serge Savard. Je doute que ce soit pour remplir le rôle de directeur général, mais sûrement pour lui susurrer quelques noms à l’oreille. L’ex-pilote est un fan de Pierre McGuire.

Dans sa chronique d’hier, Bowman suggérait que son ancien défenseur ait un rôle élargi dans l’organigramme du Canadien. Et il a raison. Geoff Molson l’a invité à revenir dans le giron de la formation à titre de conseiller spécial relativement à l’embauche du directeur général.

Et ensuite ?

« C’est Geoff qui va décider. Il m’a demandé de lui donner un coup de main au sujet du prochain directeur général. J’ai accepté avec plaisir. » J’imagine que Geoff Molson sait quel impact le grand Serge peut avoir au sein de l’entreprise. J’ose croire qu’il lui confiera d’autres missions après l’embauche du directeur général.

Phoenix… on attend

Bill Daly se fait de moins en moins convaincant pour les partisans des Coyotes de Phoenix. On peut facilement le comprendre, s’il y a plusieurs groupes intéressés à acheter l’équipe. Mais pourquoi n’entend-on pas parler d’eux ?

À l’occasion du dernier match du calendrier régulier des Coyotes à Glendale, samedi, le bras droit de Gary Bettman a affirmé à la journaliste Lisa Haverstadt, du quotidien Arizona Republic, que son message aux partisans de l’équipe était de les remercier d’une façon tangible pour l’appui accordé à l’équipe. « J’espère que vous comprenez que nous travaillons très fort afin de garder la concession en Arizona et c’est un objectif que le commissaire poursuit depuis que la Ligue a acquis les Coyotes de la faillite des anciens propriétaires. Cependant, à un certain moment, il nous faudra possiblement regarder vers d’autres alternatives. Nous souhaitons ne pas en arriver à cette situation. »

Il n’y a pas si longtemps, Daly parlait des négociations entre la Ligue nationale, la ville de Glendale et pas seulement avec un groupe d’investisseurs, mais avec trois. Et puis, un quatrième groupe se serait pointé le nez.

On croyait chez les penseurs de la LNH que le dossier progresserait au point de confirmer le retour des Coyotes à Glendale… mais depuis un mois, c’est le silence.

La fin d’Iginla à Calgary?

Jarome Iginla s’apprête-t-il à effectuer la dernière saison de sa carrière… à Calgary ? Encore une fois, il a fait chou blanc dans son rôle de grand leader des Flames. Les critiques sont de plus en plus sévères à l’endroit du capitaine de l’équipe et, sérieusement, elles sont justifiées.

Iginla connaît une fin de saison en queue de poisson. Au moment où les Flames luttent pour leur survie, Iginla ne marque pas, il n’exerce aucun impact sur la patinoire et on est en droit de se poser une question : que feront les dirigeants de l’équipe ?

Les Flames n’ont pas d’autre choix de faire de l’espace sur la masse salariale, ils devront se départir d’Iginla et de Miikaa Kiprusoff pour relancer leur concession avec de jeunes joueurs. C’est un long processus, mais a-t-on vraiment le choix ? Feaster a résisté à la tentation d’échanger son joueur étoile maintenant, il n’a plus d’options, sauf celle de permettre à son capitaine de terminer sa carrière avec une équipe de premier plan…

Et, il devra prendre une décision dans le cas de Brent Sutter, qui a fait chou blanc depuis son arrivée à Calgary. On s’attend d’ailleurs à des changements importants sur le plan administratif de l’entreprise. Si Sutter est remercié, invitera-t-on Bob Hartley à considérer la possibilité de diriger les Flames ? Possiblement.

Le contrat de Karlsson

Brian Murray et les agents d’Erik Karlsson ont jeté les bases sur les prochaines discussions entourant le contrat du jeune défenseur. Cependant, avec la fin de la présente convention collective, ça complique les négociations.

Les Sénateurs devront décider s’ils offrent un contrat de plusieurs saisons à leur jeune joueur sans connaître quelles seront les prochaines clauses de la convention de travail. Ou va-t-on préférer une entente d’un an ou deux et ensuite revenir à la table des négociations ?

Quelles seront les conditions salariales ?

Si on fait des comparaisons, Karlsson présente des statistiques supérieures à celles de Shea Weber et Drew Doughty. Les deux défenseurs touchent des salaires de 7,5 M$et $7,1 M$ respectivement.

Les Sénateurs n’auront pas le choix. Une saison ne fait pas nécessairement une carrière, mais Karlsson a exercé un tel impact chez les Sénateurs que cette formation, destinée à terminer au dernier rang, participera aux séries éliminatoires… Du moins ça semble être le cas.

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus