Weekend | Actualité

Guide touristique

Le Montréal de Steve Galluccio

Maxime Demers

Maxime Demers @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Le Montréal de Steve Galluccio

photo agence qmi, Jocelyn Malette

L'auteur de Mambo Italiano, Steve Galuccio présente son nouveau livre construit à la façon d'un guide touristique.

De Mambo Italiano à Funkytown, Montréal occupe toujours une place de choix dans l’œuvre de Steve Galluccio. C’est donc pour rendre hommage à sa ville qu’il aime tant que l’auteur vient de faire paraître le livre Montréal à la Galluccio.

Dans ce livre, construit à la façon d’un guide touristique, Steve Galluccio dresse une liste de ses adresses préférées à Montréal, autant des restaurants que des cafés, des bars, des terrasses et même quelques boutiques de vêtements.

Pour cette entrevue, l’auteur nous a d’ailleurs donné rendez-vous dans un café de NDG cité dans le livre, ou il avait l’habitude de travailler avec Daniel Roby, le réalisateur de Funkytown.

« C’est mon agent, Nathalie Goodwin, qui m’a dit un jour que je devrais écrire un livre sur Montréal, parce qu’elle faisait appel à moi à chaque fois qu’elle avait besoin d’un endroit pour sortir, raconte Galluccio.

« Le concept, c’est mon Montréal à moi. Je voulais montrer des endroits qui ne sont pas nécessairement connus ou branchés. Et je voulais aussi sortir du cercle du Plateau, du Mile-End et du centre-ville. Pour moi, Montréal c’est toute l’île. Il y a des endroits à Ville Saint-Laurent, à Pointe-Claire, Westmount. Pour moi, il n’y a pas de différence entre l’est et l’ouest de la ville. »

L’auteur a aussi fait appel à quelques-unes de ses amies, dont Julie Le Breton et Varda Etienne, afin qu’elle recommande chacune une de leurs boutiques de vêtements préférées.

« Comme je ne connaissais pas vraiment les boutiques de vêtements pour femmes, j’ai demandé à des amies connues du public de suggérer des adresses. Elles ont accepté de jouer le jeu. »

Galluccio, qui a beaucoup écrit pour le cinéma et le théâtre, avoue avoir eu à s’ajuster à ce type d’écriture.

« J’ai voulu présenter chaque adresse de façon originale, avec une anecdote pour chaque endroit. On y retrouve, je crois mon style d’écriture ; mon sens de l’humour et ma personnalité un peu folle et bitch. C’est du Steve Galluccio. »

Multiculturel

Même s’il avoue détester l’hiver, Steve Galluccio ne changerait de ville pour rien au monde. Cet Italo-Montréalais qui travaille autant en anglais qu’en français dit justement apprécier particulièrement le côté multiculturel de Montréal.

« Il y a tellement de cultures et d’architectures différentes d’un bout à l’autre de Montréal qu’on peut voyager sans jamais quitter l’île, souligne-t-il.

« Aussi, Montréal, pour moi, c’est une ville état. Une fois qu’on quitte l’île, c’est un autre monde. On se crée notre petit univers sur notre île. On est notre état, notre royaume sur notre île. C’est ce qui fait l’originalité de Montréal. »

L’auteur et dramaturge ne cache pas que si son guide sur Montréal obtient du succès, il aimerait bien refaire le même exercice avec deux de ses autres villes préférées, soit New York et Miami.

« Ce projet m’a redonné le goût d’écrire, admet-il. J’ai continuellement besoin de nouveaux défis pour pouvoir continuer. Je dois me renouveler. J’ai écrit des films, des pièces de théâtre, des téléséries, j’ai travaillé comme producteur. Je ne peux pas faire juste une chose. »

Toujours très occupé, Steve Galluccio aura un été plutôt chargé avec le lancement de la pièce Les 39 marches, une adaptation québécoise de la production The 39 Steps, qui a fait fureur à Broadway et à Londres.

Les premières représentations auront lieu à l’Assomption en juin. La troupe se déplacera ensuite au Dix-30 en juillet.

« C’est beaucoup de travail, mais j’adore cela parce que c’est ma première expérience comme producteur. C’est aussi un vrai challenge parce que c’est une production indépendante. »

Côté cinéma, Galluccio vient de terminer le scénario de la suite de la comédie à succès Mambo Italiano, qui se déroulera une dizaine d’années après l’intrigue du premier film.

« Le scénario est terminé. On devrait le déposer aux institutions l’automne prochain.

« Je me suis beaucoup concentré sur le personnage de Angelo qui habite maintenant à Los Angeles et qui a une carrière là-bas. Mais ses parents sont encore à Montréal. On espère que tout le monde sera disponible pour reprendre son personnage dix ans plus tard. »

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus