/entertainment/celebrities
Navigation
Scandale

Sur les traces de Geneviève Sabourin

Sabourin
© Marie-Joëlle Parent / Agence QMI C'est dans ce petit hôtel que se cache Geneviève Sabourin.

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK - C’est dans un petit hôtel de Nyack, une municipalité située à 45 minutes au nord de Manhattan, que Geneviève Sabourin s’est réfugiée lundi soir dernier en attendant que la tempête médiatique au centre de laquelle elle s’est retrouvée se calme.

Sabourin, 40 ans, avait été arrêtée dimanche soir à New York à la suite d'une plainte déposée par l'acteur américain Alec Baldwin, qu'elle a rencontré il y a une dizaine d'années sur le plateau de tournage du film The Adventures of Pluto Nash. Elle fait face à cinq accusations, dont deux de harcèlement aggravé au deuxième degré.

Dès sa sortie du palais de justice, après avoir été détenue pendant 27 heures, l'actrice a pris la route, seule, au volant de sa voiture et s’est arrêtée dans ce Best Western de deux étages au bord de l'autoroute 87 Nord où elle a finalement passé la semaine, rideaux fermés.

Elle refuse de parler aux médias depuis que le scandale a éclaté.

« Elle n'a reçu aucune visite, ni aucun appel, elle n'a pas commandé de service aux chambres, nous a confié Donna, gérante de l'établissement. Elle n'est sortie que pour aller au restaurant de l'hôtel. Elle n'avait pas l'air de quelqu'un en fuite. Elle était très chaleureuse avec le personnel de l'hôtel, elle a acheté un gâteau au fromage maison. »

La gérante de l'hôtel a confirmé que Geneviève Sabourin était restée quatre nuits dans la chambre 214 en prolongeant son séjour au jour le jour. La chambre qu’elle a occupée donne sur un lave-auto de l'autre côté de la rue.

Toujours selon la gérante, Geneviève Sabourin était accompagnée de son petit chien, Charlie. Le personnel de l'établissement interrogé sur place ignorait le scandale dans lequel Sabourin est impliquée.

« On ne savait pas qu'elle avait été arrêtée, a souligné Donna. On ne reçoit que le ‘USA Today’ ici. Elle avait l'air de quelqu'un de sain mentalement, elle n'a pas demandé d'aide médicale. »

Puis, vendredi, la comédienne québécoise a quitté sa chambre avec son chien, sans dire où elle allait.

On ignore où elle est

Geneviève Sabourin doit maintenant préparer sa défense. On ignore où elle se trouve actuellement. Certaines sources disent qu’elle ne serait pas de retour à Montréal et qu’elle pourrait encore se trouver aux États-Unis puisqu’elle risquerait de ne pas pouvoir revenir aux États-Unis pour sa prochaine comparution qui doit avoir lieu le 14 mai à New York si elle traversait la frontière.

« Les chances qu'elle ne puisse pas revenir aux États-Unis sont très élevées, estime Jean-Philippe Brunet, avocat montréalais spécialisé en immigration chez Norton Rose Group. À partir du moment où une personne a des charges contre elle ou un casier judiciaire, un douanier peut refuser son admission s'il considère que cette personne est un danger pour la société en général, surtout prenant en considération toute la couverture médiatique que cette histoire a eue. »

Selon nos informations, Sabourin se serait réfugiée dans un autre motel plus près de la frontière du Québec et de sa famille, qu'elle n'a pas encore vue. Sa mère habite Candiac et ses déplacements sont épiés par les médias, new-yorkais notamment.

L'avocate de l'aide juridique de New York qui s'occupe du dossier de Geneviève Sabourin, Julie Anne Sender, est en vacances jusqu'au 7 mai (soit une semaine avant la comparution de la comédienne québécoise prévue le 14). Sabourin n'est pas représentée par un avocat à Montréal.

En attendant, l'acteur Alec Baldwin et sa fiancée, Hilaria Thomas, se trouvent à Rome pour faire la promotion du nouveau film de Woody Allen, « To Rome With Love », dans lequel il joue. Baldwin a publié une photo du couple souriant sur son fil Twitter, samedi après-midi.

 

Commentaires