/sports/hockey/canadien
Navigation
Des anciens Canadiens

Retour en enfance

canadiens
CHANTAL POIRIER/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI Des anciens Canadiens ont joué au hockey dans la rue, lundi, pour une bonne cause.

Coup d'oeil sur cet article

Une dizaine d’anciens joueurs des Canadiens de Montréal ont chaussé les bottines plutôt que les patins, lundi soir, dans le cadre du premier Tournoi de hockey de rue organisé par la Fondation des Canadiens pour l’enfance. 

Le tournoi, tenu sur l’avenue de Westbury dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, avait lieu dimanche pour les plus jeunes, et lundi pour les adultes. Les profits de l’initiative allaient à la Fondation ainsi qu’aux Centres communautaires juifs de Montréal YM-YWHA, qui ont coorganisé l’événement. L’objectif, pour cette première fois, était d’amasser 300 000 $

Carbonneau, Delorme et compagnie

Les anciens Canadiens, représentés notamment par Guy Carbonneau, Sergio Momesso, Karl Dykhuis, Gilbert Delorme et Patrice Brisebois, également co-président honoraire du tournoi, ont affronté une équipe formée d’adolescents qui avaient participé à la compétition dimanche. L’humoriste Sugar Sammy, qui est originaire du quartier, s’est d’ailleurs joint à l’équipe des jeunes.

«La Fondation fait beaucoup pour les enfants, a expliqué Carbonneau, entre deux sauts sur la surface de jeu. C’est notre façon à nous de les aider un peu. Je pense que c’est une activité extraordinaire. On a tous joué au hockey à un moment donné dans la rue. Même si on a joué professionnel, on aime encore ça.»

Redonner aux gens

L’ancien défenseur Gilbert Delorme a aussi participé au match avec enthousiasme.

«C’est important de redonner à la communauté, a-t-il expliqué. [...] Ça nous permet de nous rapprocher du public. Je pense que les Canadiens, ces dernières années, s’en étaient peut-être éloignés un peu à cause de la direction et tout, mais je pense qu’ils ont fait un bon virage, que ça va changer et revenir comme c’était avant.»

Lucien Deblois, qui a revêtu l’uniforme tricolore au milieu des années 1980, tenait à être de la partie malgré un horaire chargé.

«Un événement spécial comme ça, c’est difficile de le laisser passer et dans le fond, on est comme des vieux adolescents, a-t-il lancé en riant. Le plus dur, c’est de planifier notre temps, mais c’est pour une bonne cause.»

Pour les jeunes qui affrontaient d’anciens joueurs de la LNH, le défi était pour le moins intéressant. Même s’ils se sont inclinés 6-4, ils ont apprécié l’expérience.

«C’est difficile de ne pas se donner à fond, a expliqué Ryan, qui s’est frotté à ces joueurs aguerris. Ils sont vraiment bons, ils nous ont fait travailler fort. On s’est bien amusés. Et Sugar Sammy était très drôle sur le banc.»

Au terme de la rencontre, les joueurs ont passé de longs moments à signer des autographes aux nombreux amateurs qui leur tendaient bâtons, casquettes et chandails.

 

 

Commentaires