/news/health
Navigation
Alzheimer

La Marche de la mémoire pour sensibiliser et amasser des fonds

alzheimer
Photo Ève Lévesque / Agence QMI Environ 800 personnes ont pris part à la Marche de la mémoire.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Environ 800 personnes ont pris part, dimanche matin, à Montréal, à la Marche de la mémoire pour appuyer les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et leurs proches.

Environ 120 000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer au Québec et le nombre de nouveaux cas augmente rapidement. Plus de 25 000 nouveaux diagnostics seront donnés en 2012.

«Je marche pour ma mère, qui a 58 ans, et ça fait 10 ans qu'elle se bat avec cette maladie», a dit une femme lors de la marche.

La maladie affecte également la vie des proches, qui sont très sollicités et doivent offrir des soins pendant de nombreuses années aux personnes atteintes.

«Les proches s'épuisent. La maladie d'Alzheimer est une maladie qui s'étend sur plusieurs années», a rappelé la ministre des Aînés, Marguerite Blais, qui participait à la marche.

«Ma mère est atteinte d'Alzheimer depuis trois ans, a dit une autre marcheuse. Elle a 91 ans. Ça m'affecte beaucoup parce qu'elle a été sept ans avec nous à la maison. Et nous avons dû la placer parce que c'était trop lourd. Ça me touche beaucoup.»

Une quarantaine de marches étaient organisées à travers le Québec dimanche. L'objectif était de sensibiliser les gens à la maladie et d'amasser 1million $ pour la recherche.

La recherche liée à la maladie d'Alzheimer a jusqu’à maintenant permis de diagnostiquer les patients plus tôt. Aussi, les chercheurs ont découvert que l'hypertension, le cholestérol et le diabète pourraient être des facteurs de risque importants.

«Si on agit sur ce genre de facteurs, on pourra réduire la prévalence de la maladie. Si on pouvait juste reporter le problème de 10 ou 15 ans, on règlerait 85 % des cas», a expliqué Gérald Hubert, directeur général de la Société Alzheimer de Montréal.


 

Commentaires