/entertainment/music
Navigation
Album-hommage | Fab Forever

Ils chantent les Beatles

Coup d'oeil sur cet article

Pour souligner le 50e anniversaire de la sortie du premier simple des Beatles, Love me do, une douzaine d’artistes québécois ont revisité quelques-uns de leurs grands classiques, réunis dans un album hommage qui sort dans quelques jours. Le premier extrait, l’incontournable Come Together, interprété par Gregory Charles tombe à point, en pleine crise étudiante.

Come Together a été écrite par John Lennon en 1969 lors de son bed-in à Montréal. La chanson était destinée à rassembler les gens autour de la campagne de l’Américain Timothy Leary, surnommé le « pape du LSD », célèbre partisan des supposés bienfaits de cette drogue hallucinogène. Il espérait devenir gouverneur de Californie, mais n’avait pas été élu.

Reste que ce classique des Beatles est passé à l’histoire et est toujours d’actualité. Grégory Charles, un « méga méga fan » des Beatles l’a repris, entre les répétitions de Star Académie, des spectacles solo en France et en Asie. Il a conservé l’esprit original de cette pièce, en lui ajoutant une petite touche de blues et gospel, avec la participation de la chanteuse Kim Richardson.

« Quand on m’a offert de faire Come together, ces mots ont été magiques, raconte-t-il. J’ai dit oui tout de suite, “Okay let’s go” et il ne s’est passé que 72 heures avant que je ne l’enregistre. Cette toune représente une certaine époque, des défis musicaux et les défis sociaux du moment. »

Le même âge

Grégory Charles connaît toutes les chansons des Beatles, mais il affectionne celle-ci tout particulièrement.

« J’ai l’impression qu’elle remonte à mes tout premiers souvenirs d’écoute, dit-il, quand j’étais petit. Je suis né en 1968 et Abbey Road est sorti en 1969. On a à peu près le même âge. J’ai l’impression que j’ai entendu cette chanson-là toute ma vie. »

« Et puis, j’ai toujours fait mon effort musical et artistique de combiner musiques noire et blanche. Come together, c’est vraiment ça ; un texte un peu emprunté à Chuck Berry et construite comme Heard It through The Grape Vine de Marvin Gaye. Il y a quelque chose de noir et blanc dans cette chanson-là. Notre version est un peu plus foncée. »

Chanson sociale

Grégory Charles n’est pas sans savoir que cette pièce porte une revendication sociale. Elle parle d’ouverture et de réflexion.

« C’est intéressant de constater que quarante ans plus tard, le monde ne change pas, indique Grégory en faisant allusion au conflit étudiant. On cherche toujours aujourd’hui un terrain d’entente. »

Le chanteur a d’ailleurs donné cette semaine son opinion dans le Journal de Montréal. Mais outre le fort message social de cette chanson, le chanteur rappelle que Come together est aussi une pièce savoureuse.

« Sur le plan épicurien, c’est une bonne toune d’été qui s’écoute bien sur une terrasse en train de siroter un cocktail. »

Notre music man apprécie le clivage de jeunes artistes comme Marie-Mai, Nadja et Florence K à d’autres comme lui, Marc Déry et Daniel Lavoie, inconditionnels des Beatles. Il parle de regards neufs et d’autres plus près du son original.

« Des clins d’œil et des moments de tendresse, indique Grégory. Un Come together (rassemblez-vous maintenant), qu’on a aussi expérimenté entre nous en studio. »

Se rassembler... avec les siens

Grégory Charles retournera cet été à New York faire d’autres spectacles au Carlyle Café et aussi dans un espace plus grand. Il est sur tous les continents à la fois en ce moment, même à Hong Kong, en Chine où il a présenté un spectacle. En fait, son agenda est planifié jusqu’à l’été prochain.

« Je ne suis pas Céline. Je ne fais pas de stades, précise-t-il, mais je suis assez chanceux, mes affaires roulent bien. Il y a des années qu’on met des efforts sur les autres marchés, ça avance lentement mais sûrement.

« Mais ma présence ici est très importante pour moi. J’ai une maison ici, ma blonde a été transférée au Canada. »

Entre les répétitions de Star Académie, « un collectif très puissant, dit-il, qui va sonner » et son gala Juste pour rire, La Soirée Hollywood, qui sera mis en scène par le cinéaste Érik Canuel, le lancement de sa jeune protégée Isabella et son festival Mondial Loto-Québec de Laval, Grégory Charles savoure précieusement les moments avec sa fille de quatre mois et sa conjointe.

« Ma blonde et moi, profitons de chaque occasion to... Come together », conclut-il.


L’album Fab Forever, réalisation de Toby Gendron, sera lancé à l’Auberge Saint-Gabriel, mardi 5 juin.


Des artistes qui ont participé à l’album Fab Forever se retrouveront dans le cadre du Festival Mondial Loto-Québec de Laval, à L'espace Montmorency de Laval, sur la scène Loto-Québec, le 6 juillet prochain pour un spectacle retrouvailles.


Le Mondial Loto-Québec de Laval aura lieu du 15 juin au 15 juillet. On pourra y voir les spectacles d’artistes internationaux tels Sarah McLachlan, LMFAO et Aerosmith, mais aussi nos Éric Lapointe et Jean Leloup, ainsi que les hommages Dixparus, à des grands disparus tel Janis Joplin, Freddy Mercury et Edith Piaf. En plus, bien entendu des chorales, présentes partout.

 

Commentaires