/news
Navigation
Fête | Sagard

Digne de la cour de Louis XIV

Sagard
© Les archives
Sagard
© Les archives

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Jean Charest, filmé lors d’une fête privée somptueuse à Sagard, a du temps à consacrer aux riches et influents hommes d’affaires alors qu’il n’en a pas pour les étudiants, ont dénoncé hier des députés de l’opposition.

« Moi, je pense qu’il est beaucoup plus grave de perdre son honneur en allant faire des courbettes devant les riches et puissants que d’accepter avec sincérité de négocier avec sa jeunesse », a déclaré le député de Québec solidaire, Amir Khadir, réagissant à la diffusion d’une vidéo tournée en 2008 au domaine des Desmarais dans Charlevoix.

Les images captées à l’occasion du 80e anniversaire de Jacqueline Desmarais, épouse du multimilliardaire Paul Desmarais (grand patron de Power Corporation), ont été diffusées sur YouTube mercredi par le collectif de pirates informatiques Anonymous.

On y voit notamment les anciens premiers ministres du Canada Brian Mulroney et Jean Chrétien, l’ancien premier ministre du Québec Lucien Bouchard et l’ex-président américain Georges Bush père, en plus de nombreuses personnalités artistiques.

« Une image vaut 1 000 mots »

« Une image vaut 1 000 mots. Ça nous a démontré la grande proximité entre Jean Charest et la famille Desmarais, qui a donné 300 000 $ à la caisse du PLQ depuis 1998. Jean Charest sait où investir du temps. Il en a toujours pour les grands de ce monde, mais pas pour les étudiants », a laissé tomber le député péquiste Nicolas Girard.

La députée indépendante de Crémazie, Lisette Lapointe, juge que les images de cette fête privée ont dû « choquer la majorité des personnes qui ont pu voir ça », en raison de l’« opulence » de cette réception privée dans un chapiteau aménagé à coups de millions spécialement pour l’occasion. « On se serait cru à la cour de Louis XIV. De voir le premier ministre du Québec assis à la gauche de Jackie Desmarais avec M. Bush, le père, à la droite de Jackie, écoutez, je pense que ça commence à faire... ça dépasse un peu les bornes. »

Charest se défend

Les libéraux ont banalisé les images rendues publiques. Le principal intéressé, Jean Charest, a déclaré ne pas avoir été affecté par ce nouveau coup d’éclat d’Anonymous. « Non », a-t-il simplement répondu à TVA Nouvelles, ajoutant qu’il a « toujours respecté » son « devoir de réserve ».

D’autres ministres se sont portés à sa défense. Une « tempête dans un verre d’eau », a sèchement répondu le ministre Sam Hamad. Plusieurs ministres ont évité la question. D’autres ont simplement fait valoir que les gestes posés par Anonymous ne réussissaient pas à les atteindre. « Non, moi, ça ne me dérange pas du tout », a laissé tomber la ministre du Travail, Lise Thériault. « Ça préoccupe, mais ça n’irrite pas », a ajouté le ministre de l’Agriculture, Pierre Corbeil.

 

«
Les gens qui ont diffusé (les images) manquent de respect et manquent de goût »
— Christine
St-Pierre
«
C’est un bel acte d’amour de M. Desmarais envers son épouse, puis il fait sa fête au Québec et il fait vivre beaucoup de gens dans la région »
— Raymond Bachand
«
C’est une tempête dans un verre d’eau. Me semble qu’il y a d’autres choses plus importantes que ça »
— Sam Hamad
«
On a toujours besoin d’avoir un certain devoir de réserve dans des événements comme ceux-là »
— Pauline Marois
«
Que le premier ministre dorme dans un domaine d’un richissime homme qui a un agenda politique assez clair, ça, c’est tout à fait inacceptable. »
— Jean-Martin Aussant
«
Là où il y a un problème, c’est qu’il y a un premier ministre en fonction qui accepte d’aller y passer deux jours avec son
épouse »
— François Legault
Commentaires
Loading