Actualité | Politique

perquisition

Charest mort aux pieds de Khadir

Une surprenante affiche a été retrouvée chez le député de Mercier jeudi dernier

CA_DanielRenaud

Daniel Renaud

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

En perquisitionnant la maison du député de Mercier, Amir Khadir, pour arrêter sa fille jeudi, les enquêteurs de la police de Montréal ont été étonnés d’y trouver une affiche sur laquelle le porte-parole de Québec Solidaire apparaît comme un révolutionnaire armé ayant, à ses pieds, un Jean Charest terrassé et mort.

Cette affiche est inspirée de la toile « La Liberté guidant le peuple », l’une des œuvres les plus connues du grand peintre français Eugène Delacroix.

Les policiers l’ont trouvée bien en vue, sur une table recouverte d’une vitre, dans la cuisine de la maison du député de Mercier, sur la rue Saint-Hubert, sur le Plateau Mont-Royal.

Les enquêteurs, qui cherchaient avant tout des vêtements qu’aurait portés la fille du député lors des méfaits reprochés pour monter leur preuve, n’ont pas saisi l’affiche et la table. Par contre, ils en ont pris plusieurs photos.

Cette trouvaille s’est ensuite répandue comme une traînée de poudre parmi tous les enquêteurs, pas

seulement ceux affectés aux méfaits commis durant la crise étudiante.

Prosterné devant une banane

Un enquêteur en a brièvement parlé hier au palais de justice de Montréal durant l’enquête sur remise en liberté de la fille d’Amir Khadir, Yalda Machouf-Khadir, 19 ans, accusée de plusieurs méfaits commis depuis le début du conflit étudiant. (voir autre texte)

« On voit une banane anarchique et devant, un policier à quatre pattes. Sur la photo, on remarque Amir Khadir. La photo était sur la table de la cuisine », a témoigné l’enquêteur.

Contre-interrogé par l’avocat de Yalda Machouf-Khadir, Me Denis Poitras, le policier a laissé entendre qu’il ne connaissait pas cette illustration, mais qu’il savait qu’elle était disponible sur le site Internet du groupe musical engagé québécois : Mise en demeure.

C’est effectivement sur ce site que le Journal l’a trouvée.

Mise en demeure

Le groupe présente l’affiche comme son nouveau poster qui est en vente au coût de 7 $, négociable.

« Si j’avais une machine à remonter le temps… », peut-on lire au bas de l’affiche.

Le groupe musical, qui est clairement antipolice, offre sur son site une chanson à télécharger qui s’intitule : Violence légitime, mon œil, et écrit des devises telles : Matraque-moi, j’aime tellement ça et J’ai mis le feu aux policiers et j’en avais plus froid.

Nous avons envoyé un courriel hier au groupe Mise en demeure, mais n’avons pas encore obtenu de réponse.

1 - La « Liberté », cette femme aux seins nus qui porte un drapeau français et qui guide les révolutionnaires a été remplacée par « Bananarchiste » qui tient dans sa main droite le drapeau noir anarchiste.
2 - La tête coiffée d’un chapeau haut de forme et tenant un mousquet, on reconnaît Amir Khadir.
3 - À ses pieds, terrassé et mort, gît Jean Charest, à demi-nu.
4 - Un policier anti-émeute du SPVM est à genoux devant « Bananarchiste », comme s'il se prosternait.
5 - Près d’un cadavre qui porte un uniforme militaire, repose une casquette d’officier allemand de la 2e guerre mondiale, alors que l’Allemagne était sous le joug nazi.
6 - L’un des révolutionnaires de la toile de Delacroix a été remplacé par un manifestant cagoulé.
« La liberté guidant le peuple »
Réalisée par Eugène Delacroix
Année : 1830
Grandeur : 325 cm par 260 cm
Dévoilée au Salon de Paris en 1831
Exposée au Musée du Louvres depuis 1874
Elle représente des révolutionnaires enfonçant une barricade à Paris lors de la Révolution de Juillet, qui a duré trois jours en juillet 1830
Cette révolution a mené à la chute du roi Charles X, à l’avènement sur le trône de Louis-Philippe et à l’inauguration de la Monarchie de Juillet.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus