/news/currentevents
Navigation

Dany Villanueva arrêté et accusé

Il est soupçonné d’avoir brisé ses conditions et d’avoir eu du cannabis en sa possession

Dany Villanueva arrêté et accusé
Photo d’archive Alors qu’il est toujours menacé d’extradition vers le Honduras, Dany Villanueva a été arrêté, mardi, pour possession de cannabis.

Coup d'oeil sur cet article

Dany Villanueva, le frère de Fredy Villanueva, qui avait été abattu par la police lors d’une banale intervention qui avait mal tourné à l’été 2008 dans Montréal-Nord, a de nouveau été arrêté, mardi soir, pour être formellement accusé, hier.

Peu avant minuit, des policiers patrouillant sur le belvédère du Mont-Royal ont été attirés par un groupe de jeunes qui consommaient de l’alcool près d’une voiture.

En enquêtant sur le groupe, l’un des patrouilleurs a alors reconnu Dany Villanueva, mais ce dernier aurait décliné une fausse identité. Lors de son arrestation, les policiers auraient également retrouvé sur lui une petite quantité de cannabis.

« Des policiers qui patrouillaient dans la voie Camilien-Houde ont arrêté un jeune homme, a indiqué l’agent Simon Delorme, de la police de Montréal. Celui-ci sera accusé de bris de conditions, possession de stupéfiants et entrave au travail des policiers. »

Il a toutefois refusé de confirmer l’identité du suspect.

Libération refusée

Villanueva, qui a passé la nuit au poste, a brièvement comparu, hier après-midi, au palais de justice de Montréal. La Couronne s’est alors opposée à sa remise en liberté avant de fixer son enquête sur cautionnement à ce matin.

Sous les yeux de sa mère présente dans la salle, c’est la tête basse que le jeune homme de 25 ans est retourné en détention.

Ces nouveaux déboires surviennent alors que Dany Villanueva pourrait être expulsé vers le Honduras pour cause de « grande criminalité ». En 2006, il avait été condamné à 11 mois de prison pour vol qualifié et possession d’une arme de calibre 22.

« C’est certain que je ne suis pas très heureux, mais nous n’en sommes qu’au stade de l’accusation et le processus va suivre son cours », a déclaré Me Stéphane Handfield, qui pilote le dossier de Villanueva devant l’immigration. Il a assisté à la comparution d’hier.

Me Handfield a dit espérer que l’immigration ne tiendra pas compte de cette affaire, comme elle l’a fait pour une histoire de possession d’arme et de vol qualifié pour laquelle son client et d’autres individus ont été acquittés, en octobre dernier.

Plusieurs démêlés

Ce ne sont pas là les premiers démêlés judiciaires du jeune homme. En juin 2008, il avait été accusé de vol qualifié et de possession d’arme, mais il avait été acquitté, une juge estimant que la fouille des policiers avait été réalisée illégalement.

Ce soir-là, un appel avait été fait au 911 pour un médaillon volé. La police avait intercepté et fouillé un véhicule où prenait place Villanueva. L’objet volé et un faux pistolet avaient été trouvés, mais ils n’avaient pas pu être déposés en preuve.

Rappelons que Dany Villanueva fait présentement face à la justice, à Joliette, pour une affaire de stupéfiants et de bris de conditions.

La mère de Villanueva avait quant à elle exprimé sa crainte de voir son fils Dany se faire tuer s’il était déporté au Honduras.

Là-bas, un cousin du jeune homme aurait été abattu, en octobre dernier, car les tueurs l’auraient confondu avec Dany, a assuré Lilian Villanueva.

Commentaires