/entertainment/music
Navigation
Un album souvenir

Ultime hommage à leur père Jean-Guy Moreau

Ultime hommage à leur père Jean-Guy Moreau
photo Le journal de Montréal, Tzara Maud
Les enfants de Jean-Guy Moreau, Antoine, Sophie et Véronique Moreau.
Ultime hommage à leur père Jean-Guy Moreau
photo Le journal de Montréal, Tzara Maud
Les enfants de Jean-Guy Moreau, Antoine, Sophie et Véronique Moreau.

Coup d'oeil sur cet article

Les enfants de Jean-Guy Moreau ont décidé de mener à terme un des projets de leur père. Avant son décès, le chanteur et imitateur travaillait sur la conception d’un album très intimiste, Ma voix, mes chansons. Ses trois enfants ont décidé de reprendre le flambeau et le résultat sera disponible au mois d’août.

L’émotion est dans l’air ; les trois enfants de Jean-Guy Moreau sont, bien sûr, encore sous le choc du décès de leur père. « Émotionnellement, nous sommes fatigués. », nous dit Sophie, celle qui a signé la biographie Jean-Guy Moreau, 50 ans, 1 000 visages. « Je ne peux pas croire que je ne vais plus le voir. Ça n’a pas de sens. », ajoute Véronique.

Ils ont accepté de rencontre le Journal pour parler de Ma voix, mes chansons, un album qui sortira dans deux mois et dont leur père était si fier.

Cet album a d’abord vu le jour en 2007. Avec Daniel Mercure, Jean-Guy Moreau a produit cet album très personnel où il chante ses propres textes. On y retrouve une berceuse qu’il a écrite à ses filles, et une autre où il décrit l’adolescence du benjamin de la famille. Lors des spectacles du chanteur, les spectateurs pouvaient se procurer cet opus. Par contre, il n’a jamais été distribué dans les magasins de disques.

Et puis, François Richer des Productions de L’onde a découvert cet album. Ce fut un véritable coup de cœur. D’emblée, il a expliqué à Jean-Guy Moreau qu’il souhaitait produire cet album et le distribuer dans les magasins. Ils ont donc commencé à peaufiner l’album pour le rendre encore meilleur.

« Mon père était vraiment heureux de cette nouvelle. Parce que c’était vraiment sa partie intime. Il n’est pas en train de faire de l’entertainment ou de faire rire. Il a même écrit une chanson sur son petit frère Jacques qui est mort à trois mois. », nous confie Véronique Moreau.

Sa dernière volonté

La semaine avant que Jean-Guy Moreau rentre à l’hôpital, les trois enfants étaient avec lui, au Salon du livre de Québec. « Nous avons été hyper chanceux. Ça n’arrive pas souvent qu’on soit réunis. Et en plus, chacun était accompagné de son amoureux. Donc papa a vu ses trois enfants heureux et en amour. Il était content. »

Celui qui était de la tournée de La boîte à chansons a parlé à ses enfants de la deuxième vie qu’allait avoir son album, Ma voix, mes chansons. Il venait d’écrire une nouvelle chanson, Pour moi tout seul, et il souhaitait l’ajouter à l’album. Lui, qui aimait beaucoup travailler avec ses enfants (Sophie a écrit sa biographie, Véronique a déjà signé sa mise en scène), a demandé à Antoine de composer la musique de cette nouvelle chanson.

« C’était son dernier projet, sa dernière volonté. Je pense que pour papa, faire cette chanson-là avec Antoine, c’était important... Bon, il est parti beaucoup trop vite pour pouvoir faire ça. Donc Antoine lui a promis de le faire. », raconte Sophie, avec beaucoup d’émotions dans la voix.

Ainsi, Antoine est rentré seul en studio. Celui qui souhaite faire carrière comme auteur-compositeur-interprète a mis sa voix sur cette dernière chanson de Jean-Guy Moreau. Un moment rempli d’émotions.

Découvrir Jean-Guy Moreau

La sortie de Ma voix, mes chansons permettra au public de découvrir une facette peu connue de l’imitateur. 

« C’est un projet qui a commencé il y a quelques années. Jean-Guy avait envie d’écrire des chansons et de découvrir sa propre voix. Et c’était au même moment où il présentait son spectacle Jean-Guy Moreau comme personne. Il était vraiment à la recherche d’une autre partie de lui, plus intime. Alors, il a commencé à écrire des textes, beaucoup de chansons. », explique Véronique Moreau.

Sophie se souvient du moment où son père lui a fait écouter l’album pour la première fois : « J’étais super fière. Très contente. Avant de se coucher, lorsque nous étions petits, il nous chantait des chansons et c’était avec sa voix. Donc nous, on la connaît sa voix. Mais je savais que pour les gens, c’était la voix de René Lévesque ou de ses autres imitations. Donc moi, ça m’a vraiment touchée, j’étais très fière de lui, parce que je sais que ça lui a demandé beaucoup d’humilité et de courage de nous faire entendre sa voix à lui et donc une partie de sa personnalité, qu’il n’a jamais donnée au public avant. »

Commentaires
Loading