Actualité

Canada

Les populations d'oiseaux déclinent

Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Oiseaux

Photo Agence QMI / Archives

Il y a 66 espèces d'oiseaux actuellement considérées comme en voie de disparition, menacées ou dont la situation ou dont la situation est « préoccupante ».

OTTAWA – Près de la moitié des espèces d'oiseaux du Canada ont vu leur nombre baisser significativement et il y a 12 % moins d’oiseaux aujourd’hui que dans les années 1970, selon un nouveau rapport.

Bien que certaines des 451 espèces indigènes se portent bien, d'autres espèces enregistrent une diminution (33 % contre 44 %), et l'activité humaine est la grande responsable dans tous les cas, a conclu le rapport intitulé l’État des populations d’oiseaux du Canada, publié mercredi.

La population des oiseaux de proie, comme les faucons pèlerins et les pygargues à tête blanche, a connu un regain depuis 1970, principalement en raison du contrôle des pesticides et d’autres mesures de conservation. Les populations de sauvagine ont également bien fait grâce à une gestion des zones humides.

Mais les oiseaux des prairies (comme les alouettes et les tétras) et les insectivores aériens (comme les hirondelles et les moucherolles) ont fortement diminué.

Certaines espèces autrefois très communes comme l'hirondelle des granges et le martinet ramoneur sont rapidement tombées à moins du quart de leurs populations du niveau des années 1970, indique le rapport. Une « action urgente » est aussi nécessaire pour protéger les oiseaux de rivage, qui ont diminué de près de moitié.

Il y a 66 espèces d'oiseaux actuellement considérées comme en voie de disparition, menacées ou dont la situation est « préoccupante ».

La perte des habitats est principalement causée par le déboisement des forêts, la conversion des prairies indigènes en cultures, le défrichage des forêts, l’expansion urbaine et le développement industriel. Le changement climatique est également un facteur.

« Dans les dernières décennies, l’accroissement des populations humaines, au Canada et à l’étranger, exerce des pressions sur les populations d’oiseaux qui peuvent dépasser leur capacité de faire face aux menaces », dit le rapport.

La santé des populations d'oiseaux est importante, parce que c'est un indicateur de la santé globale de l'environnement.

Le rapport est une collaboration de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord (ICOAN), dont les membres comprennent les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, les ONG de conservation et les organisations du secteur privé.

 

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus