/news/currentevents
Navigation
Mascouche | justice

Ça reste dans la famille

Une nouvelle firme associée au fils de Normand Trudel apparaît à Mascouche

Ça reste dans la famille
photo le journal de montréal, Jean-Louis Fortin Au cours des dernières semaines, l’enseigne devant les locaux de Transport & Excavation Mascouche a été remplacée par celle de Construction Axika, une nouvelle entreprise administrée par le fils de Normand Trudel, Simon.

Coup d'oeil sur cet article

L'entrepreneur Normand Trudel, arrêté à Mascouche en avril dernier et accusé de fraude, s'est livré à un véritable jeu de chaise musicale avec ses entreprises au cours des dernières semaines.

Changement d'enseigne, création d'une nouvelle firme, obtention d'une autre licence de la régie du bâtiment (RBQ); les mouvements des dernières semaines suscitent beaucoup de questions chez certains élus de cette municipalité de la rive-nord de Montréal.

D'abord, l'enseigne de Transport & Excavation Mascouche, l'entreprise qui faisait la fierté de Trudel, a disparu de la devanture de son siège social de l'avenue de la Gare.

Soulignons que cette firme, au même titre que son propriétaire, fait face à six chefs d'accusation criminels, dont fraude, complot, abus de confiance et avoir influencé un fonctionnaire municipal.

Sur le bâtiment apparaît maintenant le logo de Construction AXIKA, une entreprise incorporée il y a à peine deux mois, qui a demandé et obtenu une nouvelle licence de la RBQ le 15 mai.

Selon le registre des entreprises du Québec, Construction AXIKA est présidée par le fils de Normand Trudel, Simon, et son seul actionnaire est la Fiducie familiale Simon Trudel.

Normand Trudel
Accusé

Les mêmes personnes

Or, le Journal a découvert que lorsqu'elle soumissionne sur des appels d'offres publics, la nouvelle entreprise utilise la même adresse et les mêmes numéros de téléphone et de télécopieur que l'ancienne. Même le nom de la personne répondante n'a pas changé.

De plus, nos sources nous indiquent que des poids-lourds à l'effigie de Transport & Excavation Mascouche continuent de circuler dans les environs.

Selon la loi, une entreprise peut continuer de décrocher des contrats publics tant qu'elle n'a pas été reconnue coupable des accusations criminelles qui pèsent contre elle.

Mais l'apparente proximité entre les deux firmes inquiète le conseiller municipal de Mascouche Jacques Tremblay.

« Je pense que Monsieur Trudel pourrait être en arrière de l'entreprise AXIKA », affirme-t-il, en précisant que la direction de la Ville en est à évaluer les liens.

« Mettez-vous à ma place. Je ne suis pas à l'aise de donner un contrat à quelqu'un qui est accusé », lance M.Tremblay.

« Nouvelle entreprise »

Hier, Simon Trudel n'a pas répondu au message laissé par le Journal sur son téléphone cellulaire.

Par contre, lors d'un bref entretien avec TVA Nouvelles, il a expliqué que Construction AXIKA est une « nouvelle entreprise qui va continuer pour les nouveaux projets ».

Il a ajouté que Transport & Excavation Mascouche ne disparaîtrait pas pour autant.

Normand Trudel a été arrêté le 17 avril dernier en compagnie de 14 autres personnes, dont le géant de la construction Tony Accurso, ainsi que le maire de Mascouche Richard Marcotte et l'ancien directeur général de la Ville, Luc Tremblay.

Tous seront de retour en cour le 10 octobre prochain.

Quant à Marcotte, il doit obligatoirement se présenter à la séance du Conseil municipal de lundi prochain, sans quoi il pourrait perdre son poste de maire après une absence de 90 jours consécutifs.

 

Commentaires