/travel/destinations
Navigation
destinations

Des Iroquoiens aux Abénakis

Coup d'oeil sur cet article

On connaît mal l’histoire des Amérindiens. Les films de cow-boys ont fini par nous faire croire qu’ils vivaient tous sous des tipis. Les livres d’histoire de mon enfance les décri­vaient comme des sauvages qui torturaient les missionnaires...

De nos jours, seulement quelques livres illustrés, très souvent européens et à la rigueur douteuse, se retrouvent dans les librairies pour nous rappeler le passé des Premières Nations. Heureusement, il existe des lieux où l’on découvre leur ancien mode de vie de manière plus fidèle à la réalité.

Saint-Anicet

Vous connaissez le Centre d’interprétation du site archéologique Droulers/ Tsiionhiakwatha ? C’est à Saint-Anicet, pas loin des frontières états-uniennes. Là se trouvent les vestiges du plus important village iroquoien jamais mis à jour au Québec.

Le site comprend quatre maisons longues reconstituées, construites avec une structure en perches recouverte d’écorce. À l’intérieur, sont disposés ici et là arcs, pièges, poteries et autres accessoires de la vie quotidienne de l’époque.

Selon les week-ends, divers ateliers sont présentés, dont une démonstration de taille de la pierre et la fabrication de poupées en feuilles de maïs pour les enfants. À surveiller : les démonstrations de fouilles, en août. Vous pouvez vivre l’expérience d’un séjour dans une maison longue, avec un repas iroquoien constitué, entre autres, d’esturgeon fumé et de pain banique.

Odanak

À Odanak, à l’est de Sorel-Tracy, le Musée des Abénakis nous fait découvrir les anciennes coutumes de cette Première Nation avec une présentation multimédia et une exposition. Ouvert en 1965, c’est le premier musée autochtone du Québec.

Au pied de la côte, près de la rivière Saint-François, on emprunte le sentier Tolba (ce qui signifie « tortue ». Des aménagements ont été faits pour mettre en valeur l’habitat de ce reptile qui tient une place majeure dans la culture des Abénakis.

Aux alentours, jusqu’au 17 août, vous avez l’occasion d’assister aux fouilles archéologiques qui tenteront de localiser le fort d’Odanak, construit vers 1704. Il s’agirait de la seule fortification construite par un contingent militaire français et abénakis, puis habitée par une population autochtone.

Dans le cadre du Mois de l’archéologie, parents et enfants pourront s’initier aux fouilles lors de simulations au cours des deux premiers week-ends d’août.

 

Commentaires