/news/politics
Navigation
Politique | Québec

Benhabib dans Trois-Rivières

Djemila Benhabib
Djemila Benhabib, auteure

Coup d'oeil sur cet article

C’est finalement dans la circonscription de Trois-Rivières que l’auteure et militante anti-islamiste Djemila Benhabib se présentera sous la bannière du PQ, a appris le Journal.

L’exécutif du Parti québécois de Trois-Rivières accueille cette fois à bras ouverts cette candidate de prestige après avoir dit non à Léo Bureau-Blouin (qui a finalement atterri à Laval-des-Rapides).

Plusieurs sources ont confirmé au Journal le saut en politique de Mme Benhabib et son arrivée dans cette circonscription mauricienne, région qui, ironiquement, a défrayé la manchette en 2007 lorsque la municipalité de Hérouxville avait adopté son « code de vie » controversé pour les nouveaux arrivants alors que le débat sur les accommodements raisonnables faisait rage.

Coïncidence ou non, l’auteure du livre à succès Ma vie à contre-Coran, qui est originaire d’Algérie, est justement réputée pour ses nombreuses interventions publiques en faveur d’une laïcité sans compromis.

L’annonce officielle de sa candidature est imminente et pourrait même avoir lieu aujourd’hui en conférence de presse. Mme Benhabib occupe actuellement un emploi dans la fonction publique fédérale et réside en Outaouais. Elle a immigré au Québec en 1997. Il n’a pas été possible de lui parler hier. Elle affrontera la libérale Danielle St-Amand dans une circonscription qui a changé de couleur politique à maintes reprises.

Lisée dans Rosemont

L’auteur Jean-François Lisée, ex-conseiller politique de Jacques Parizeau, fera aussi le grand plongeon pour le PQ, dans Rosemont, afin de tenter de récupérer le siège laissé vacant par Louise Beaudoin, qui prend sa retraite de la politique active.

Le PQ devrait convoquer les médias à un point de presse la semaine prochaine à son retour de vacances en Europe. La candidature de M. Lisée est un secret de polichinelle. Il a fait savoir, dans les derniers jours, à son futur employeur (une compagnie médiatique avec laquelle il avait une entente pour travailler cet automne), qu’il avait finalement choisi la politique.

Alors que la valse des annonces et des rumeurs de candidatures se poursuit, la Coalition Avenir Québec a quant à elle annoncé que la députée Sylvie Roy, victime de la disparition de son comté, Lotbinière, a choisi de se présenter dans Arthabaska. La CAQ aurait aussi recruté, selon Radio-Canada, la pdg de l’Association des producteurs de films et de télévision du Québec, Claire Samson, dans Iberville.

Commentaires