/lifestyle/books
Navigation
Le guide de l’auto 2013

Faire le bon choix

Gabriel Gélinas
photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Magasiner une nouvelle voiture, c’est se retrouver confronté à un vaste choix de 269 marques offertes au Québec. « De là, l’importance de consulter un bon guide pour faire le bon choix », insiste Gabriel Gélinas, coauteur du Guide de l’auto 2013.

Bien sûr, ce passionné de l’automobile semble prêcher pour sa paroisse, mais justifie ainsi son conseil. « Le marché de l’automobile nous inonde de publicité à la télé et dans les journaux. L’offre est considérable, et on ne sait plus trop à qui ni à quoi se fier devant la forte évolution que prend le marché. De là l’importance pour le consommateur de se tourner vers des analyses sérieuses pour mieux éclairer son choix face à cet investissement majeur. »

Le guide de l’auto, présenté comme « l’original », se décrit aussi comme la référence numéro un des Québécois depuis maintenant 47 ans. Il s’écoule chaque année cinq fois plus d’exemplaires que les ouvrages concurrentiels, notent en préface les trois auteurs principaux : Denis Duquet, Gabriel Gélinas et Marc Lachapelle.

Tout un boulot

« Élaborer un tel ouvrage, c’est énormément de travail, un éternel recommencement ; heureusement, on se partage la tâche à six », note Gabriel Gélinas, qui a commencé sa carrière dans la course automobile, et qui met à profit son expertise comme chroniqueur automobile des chaînes de télévision TVA, LCN et Argent. En plus, il anime une émission sur l’histoire de l’automobile à Historia.

En plus d’analyser 269 modèles, Le guide de l’auto 2013 s’intéresse aussi aux prototypes (les modèles de demain), et affiche des matchs comparatifs avec un système de pointage.

Plus sécuritaires

Pour Gabriel Gélinas, l’évolution de l’auto se fait surtout ressentir, bien sûr, par le souci de réduire la consommation de carburant, mais aussi par la technologie affectée à la sécurité, grâce notamment aux nouveaux dispositifs d’aide à la conduite.

Le guide de l’auto fait aussi référence aux efforts de Google dans la création de véhicules automatisés (sans pilote). « Les voitures se font de plus en plus sécuritaires ; même les modèles populaires, comme la Ford Focus, profitent d’améliorations réservées jusque-là aux modèles haut de gamme. »

Le prix, le look...

Le spécialiste de l’auto constate la tendance de certains consommateurs à privilégier d’abord le prix, le look, sans s’attarder à ce qui se passe sous le capot. « Ceux qui ne s’attardent pas aux considérations techniques et utilitaires trouveront l’information pertinente dans Le guide de l’auto. »

En terminant, nous avons demandé à Gabriel Gélinas quelle voiture il conduisait présentement. « Je change de modèle chaque lundi. Cette semaine, je roule en BMW M5, un bolide V8 de 560 chevaux, qui vaut dans les 100 000 $... »

Commentaires