/news/health
Navigation
Nouveau protocole

Mieux traiter la dépression

Louise Fournier
© Courtoisie Louise Fournier, chercheuse du CHUM.

Coup d'oeil sur cet article

Il existe plusieurs autres solutions efficaces que les médicaments pour soigner la dépression, affirme une chercheure du CHUM, la Dre Louise Fournier, qui a élaboré un tout nouveau protocole de soins à l'intention des intervenants de première ligne.

Chaque année, au Québec, près d'une personne sur 20 est touchée par la dépression. À peine la moitié de ces gens consultent. Parmi eux, un patient sur deux reçoit un traitement minimalement adéquat.

«Comme il y a encore beaucoup de préjugés face à la dépression, les gens hésitent grandement avant de consulter. C'est d'avouer un peu qu'on n'est pas bien», souligne la Dre Fournier.

Manque d’outils

«Les médecins ont une bonne expérience des troubles anxieux et dépressifs. Toutefois, lorsqu'ils ont besoin de ressources plus spécialisées, ils ne savent pas où s'adresser», constate-t-elle.

La Dre Fournier a travaillé pendant plus de deux ans à la réalisation de ce protocole, de concert avec le groupe de recherche PRIMUS, du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke.

Le document Faire face à la dépression au Québec propose des balises claires permettant de dépister, évaluer et traiter la dépression, selon les meilleures recommandations actuellement accessibles.

Activités physiques

Selon la Dre Fournier, des séances d'activités physiques peuvent équivaloir à un traitement pharmacologique dans les cas de dépression légère à modérée.

«Certaines formes de psychothérapie ont démontré leur efficacité.

L'autogestion des soins fonctionne assez bien pour les dépressions légères à modérées, notamment pour mieux reconnaître les symptômes et éviter les rechutes», explique la Dre Fournier.

Jeux vidéo

L'autogestion se révèle doublement efficace, si la personne a le soutien d'un intervenant qui sert de coach, ajoute-t-elle. En Nouvelle-Zélande, afin de mieux rejoindre les jeunes, on a conçu des jeux vidéo basés sur l'autogestion. On a constaté que leur efficacité s'apparente à celle d'autres traitements contre la dépression.

Commentaires