/entertainment/music
Navigation

Le Petit Roi en duo avec « la reine de la chanson »

Le Petit Roi en duo avec « la reine de la chanson »
photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Céline Dion chantera le célèbre succès Une chance qu’on s’a en duo avec celui qui en a écrit les paroles, Jean-Pierre Ferland, sur son nouvel album en français, Sans attendre, qui sortira le 5 novembre.

On savait déjà que la chanteuse avait choisi Une chance qu’on s’a pour son nouvel album. Mais René Angélil a confirmé hier au Journal que le petit Roi accompagnerait la reine de la chanson pour son interprétation de ce titre fétiche.

Jean-Pierre Ferland s’envolera pour la Floride le 26 août. Il dînera avec le couple Dion-Angélil pour finaliser les détails de l’interprétation de la chanson. L’enregistrement se fera le 27 août. Les orchestrations sont déjà prêtes, il ne reste qu’à déterminer comment les voix de Céline et Jean-Pierre se marieront pour ce duo qui promet d’être émouvant. Les deux avaient déjà chanté ensemble cette chanson adorée des Québécois, lors du grand spectacle de Céline Dion sur les plaines d’Abraham à Québec en 2008.

L’album de Céline Dion aura droit à une sortie en grande pompe au Québec, mais aussi en France et dans toute la francophonie. Est-ce que ce sera l’occasion pour Jean-Pierre de relancer sa carrière française, lui qui s’est établi à Paris à ses débuts ? « Je n’y tiens pas, je ne veux pas une carrière en France. J’ai voulu dans le temps, et ça a très bien marché avec mon succès Je reviens chez nous, qui est encore joué beaucoup, partout dans la francophonie. Mais ça ne me tente plus. Par contre, je suis très content que mes chansons, elles, fassent carrière. Céline est la plus grande chanteuse au monde. C’est tout un honneur qu’elle chante mes compositions. »

Une chance qu’on s’a en anglais

Cette belle collaboration avec le couple Dion-Angélil pourrait aussi aboutir à d’autres projets. En effet, Jean-Pierre Ferland arrivera en Floride avec, dans ses valises, une version anglaise d’Une chance qu’on s’a, qu’il aimerait faire entendre au couple. Elle a été traduite en anglais par un Québécois qui habite à Londres, le neveu d’Alain Leblanc, le compositeur qui a signé la musique d’Une chance qu’on s’a. « C’est une vraie traduction, pas une adaptation, a spécifié Jean-Pierre Ferland. J’espère que ça va leur plaire. On verra bien ce qu’ils décident de faire avec. Je vous tiendrai au courant ! »

Je n’ai pas besoin d’amour

Sur son album en français, intitulé Sans attendre, Céline Dion interprétera également, mais cette fois seule au micro, une autre chanson de Jean-Pierre Ferland : Je n’ai pas besoin d’amour. « C’est une chanson que j’ai écrite pour Céline avant même qu’elle ait ses jumeaux, Nelson et Eddy. Mais elle me dit que ça lui correspond exactement. »

On se rappelle que Jean-Pierre Ferland avait déjà offert à Céline la chanson Ma chambre (« La vie vient du palier, Le vent vient de la cour »), sur une musique de Daniel Mercure, pour son album Incognito, dans les années 80. Et personne ne peut oublier son interprétation magistrale, aux côtés de Ginette Reno, de la chanson Un peu plus haut, un peu plus loin, sur les Plaines d’Abraham, pour le 400e anniversaire de la ville de Québec

« Il y a beaucoup de tendresse entre René, Céline et moi. On s’aime beaucoup. Cette amitié-là est super importante pour moi », a déclaré avec émotion Jean-Pierre Ferland.

Commentaires