/lifestyle/health
Navigation
chiropratique

La chiropratique aux olympiques

La chiropratique aux olympiques
photo d’archives, REUTERS Aux Jeux de Londres, en aviron, les athlètes canadiens pouvaient compter sur la présence de trois chiropraticiens.

Coup d'oeil sur cet article

Dimanche dernier ont pris fin les Jeux olympiques de Londres 2012. Les athlètes de haut niveau ont offert au public dispersé aux quatre coins du globe des performances extraordinaires. Bien que l’entraînement et une parfaite préparation physique soient incontournables, la force et l’équilibre psychologique le sont tout autant. Saviez-vous que la chiropratique aidait à la préparation aussi bien mentale que physique des élites sportives ?

Des chiropraticiens se joignent depuis plusieurs décennies aux équipes de sport professionnel. C’est en 1976, à Montréal, que la chiropratique fait son entrée aux Jeux olympiques. En 1988, aux Jeux d’hiver de Calgary, les soins chiropratiques étaient offerts à tous les athlètes. C’est en 2002 que l’équipe olympique canadienne inclut officiellement un chiropraticien au sein de son équipe, aux Jeux de Salt Lake City. Depuis, l’équipe canadienne intègre les services chiropratiques à tous les Jeux.

C’est en 2010, à Vancouver, que les services chiropratiques font partie pour la première fois de l’offre de soins officielle, pour tous les athlètes de tous les pays, de l’organisation générale des Jeux. Les statistiques de ces Jeux ont démontré que 15 % des athlètes avaient consulté un chiropraticien et que 94 % d’entre eux avaient rapporté un soulagement immédiat. Aux Jeux de Londres, trois chiropraticiens ont accompagné des équipes canadiennes dans les disciplines de l’aviron, de l’athlétisme et du Tae Kwon Do.

DES SOINS POUR LES SPORTIFS

Les chiropraticiens possèdent une formation et des compétences qui leur permettent de fournir des soins aux sportifs de tous les niveaux. Avec leurs connaissances approfondies du système neuro-musculo-squelettique, ils sont capables d’évaluer, de diagnostiquer et de traiter la plupart des problèmes reliés à la pratique d’activités physiques. Leur formation en matière de manipulations ou ajustements vertébraux et périphériques est inégalée, ce qui les positionne au nombre des professionnels de choix pour le traitement et la prévention des blessures sportives. Les soins chiropratiques, parfois accompagnés de recommandations d’exercices bien précis, permettent de restaurer la fonction mécanique, de favoriser le contrôle neuromusculaire et de faciliter les fonctions proprioceptives.

Ce sont ces derniers aspects des soins chiropratiques qui sont très prisés par les athlètes de haut calibre. S’il est intéressant de soulager et de guérir les blessures, il est par ailleurs aussi utile de les prévenir grâce à une biomécanique optimale. Mais les athlètes de haut calibre jugent très important de pouvoir compter sur un parfait contrôle des articulations. Ainsi en va-t-il également pour l’optimisation des réflexes et le temps de réponse des muscles. C’est donc dire que plusieurs athlètes comptent sur leur chiropraticien pour être en mesure d’offrir les meilleures performances.

LA BASE

Bien que les athlètes de haut niveau soient importants, les chiropraticiens n’oublient pas pour autant de s’occuper de la base. C’est pourquoi les services chiropratiques ont été offerts tout au long des récents Jeux du Québec, qui viennent de se terminer à Shawinigan. Présents sur tous les principaux sites de compétition, les chiropraticiens offraient de plus des soins en continu à la Centrale Santé, où des centaines d’athlètes ont ainsi pu bénéficier de soins et de traitements chiropratiques. Les athlètes performent mieux et les chiropraticiens sont heureux de se greffer aux équipes de santé et de travailler en collaboration avec les autres professionnels.

LES TYPES DE SOINS

Le type de soin le plus utilisé en chiropratique est l’« ajustement », qui consiste en une application de force contrôlée et de faible amplitude sur une zone donnée du corps. Grâce à des modalités de soutien (glace, chaleur, électrothérapie, thérapie manuelle complémentaire), à des exercices de réhabilitation et à différents conseils, le chiropraticien accompagne l’athlète dans ses exploits sportifs et contribue à la réussite de sa carrière.

Si vous ou votre enfant faites du sport, amateur ou de haut niveau, il serait recommandé de faire un bilan de votre système neuro-musculo-squelettique avec votre docteur en chiropratique. Il pourra ainsi vous proposer un plan de traitement personnalisé, axé sur les plans tant préventif que curatif.


Association des chiropraticiens du Québec

Collaboration spéciale du Conseil Chiropratique des Sciences du Sport du Québec, ccssq.ca

Commentaires