/news
Navigation
Premier vol

Pour un avion fabriqué à l'École nationale d'aérotechnique

Aéroport Saint-Hubert
Photo Agence QMI / Archives L'aéroport de Saint-Hubert

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-HUBERT- C'est le commandant Robert Piché, célèbre pour son atterrissage d'urgence aux Açores en 2001, qui a piloté le premier avion à sortir des ateliers de l'École nationale d'aérotechnique de Saint-Hubert.

L'avion de plaisance pèse près de 300 kilos, sa vitesse de pointe est de 340 km/h et son autonomie de vol est de 3 h 30. Le commandant Piché en était à sa première expérience avec un manche plutôt qu'une commande de vol.

« Ça m'inquiétait un petit peu. J'appréhendais parce que c'est un manche à balai et je n'ai jamais piloté un avion avec un manche à balai », a dit le commandant Piché.

L'appareil a été totalement revu par les étudiants, qui en ont même amélioré certaines composantes. Pour eux, c'est une fierté de voir la concrétisation de 15 ans de travail.

« On est parti de feuilles brutes de métal pour les fabriquer. On les a envoyées dans les fours, on les a fait tremper. Toute la portion fabrication et correction, c'est nous qui la faisons », explique David Lavoie-Lacerte, étudiant à l'ÉNA.

Maintenant que l'École nationale d'aérotechnique a réalisé son premier avion à partir de plans existants, la prochaine étape pourrait être la création de son propre aéronef.

Quant au commandant Piché, il était très heureux de son expérience.

« Ça me remet dans l'aviation, ce pour quoi je suis devenu pilote. Nous, quand on pilote de gros avions, nous sommes portés à oublier que c'est la passion qui nous a amenés là. Et quand on a la chance et le privilège de voler sur des petits avions de même, ça me ramène à la passion du début, quand j'ai commencé à piloter, quand j'étais étudiant », conclut le pilote.

 

Commentaires