/sports/hockey/homepage
Navigation
lnh | lock-out

Déjà des répercussions

Coup d'oeil sur cet article

Le lock-out vient à peine d’être déclenché qu’il a déjà une incidence sur le personnel administratif des équipes de la LNH.

À titre d’exemple, le Canadien a prévenu son personnel qu’il verra ses heures de travail être amputées d’une journée.

« Tout le monde a été avisé que la semaine de quatre jours serait en vigueur à partir de demain (aujourd’hui) », a indiqué Donald Beauchamp, le directeur des communications du Canadien.

Les prochains à subir les contrecoups de ce conflit seront sans aucun doute les employés qui ne travaillent que les soirs de match.

Pour certains, ces quelques heures mises au profit du Canadien, ou de toutes autres formations de LNH, servent de salaire d’appoint.

Pour d’autres, c’est ce qui permet d’arrondir les fins de mois.

« Plusieurs personnes dépendent des saisons de hockey pour gagner leur vie. Leur qualité de vie souffrira certainement du report ou de l’annulation de la saison. Manifestement, Bettman ne s’en formalise pas trop », a déclaré Max Pacioretty, rencontré dans un commerce de la Rive-Sud.

Billets de saison : deux options

Le déclenchement du lock-out a également mené à l’arrêt de la vente de billets individuels pour les matchs préparatoires.

Le Canadien devait en disputer cinq à domicile, le premier prévu le 23 septembre.

Reste maintenant à voir ce qu’il adviendra des quelque 4 000 billets disponibles pour chacun des 41 matchs de la saison régulière.

En ce qui concerne les billets de saison, ceux-ci ont été numérotés de 1 à 41. Advenant une restructuration du calendrier, le billet portant le numéro un serait utilisé pour assister au premier match, sans égard à la date ou à l’adversaire inscrit sur le billet.

De plus, chacun des 15 000 abonnés de saison a reçu une lettre signée de Geoff Molson dans laquelle il fait état des deux options possibles advenant l’annulation de certains matchs... ou de la totalité de ceux-ci.

La première propose un crédit pour les sommes déjà versées de même qu’un rabais de 3 % applicable à l’achat de billets pour les matchs en séries éliminatoires ou au renouvellement de l’abonnement.

L’autre indique qu’il est possible de « réclamer un remboursement mensuel pour tout match officiellement annulé par la LNH. Le remboursement sera effectué dans les 10 jours ouvrables suivant l’annonce de l’annulation. »

Le propriétaire du Canadien termine sa lettre en s’excusant : « Nous sommes sincèrement désolés pour les désagréments que cette situation peut vous occasionner. »

Gary Bettman aurait peut-être dû cosigner cette lettre.

Sur le même sujet
Commentaires