/news/currentevents
Navigation
CRIMINALITÉ | INTERACTIF

Notre carte des agresseurs sexuels

Y en a-t-il un qui demeure près de chez-vous ?

Coup d'oeil sur cet article

En seulement 12 mois, près de 800 personnes ont défilé devant les tribunaux de Montréal, Longueuil et Laval, pour répondre à des accusations à caractère sexuel.

Une compilation exclusive, réalisée par le Journal de Montréal, permet aussi de répertorier et de placer sur une carte géographique le lieu de résidence de tous ces agresseurs.

La carte, présentée dans notre édition papier, est aussi disponible sur le site Web du Journal*, qui dispose d’un moteur de recherche pour identifier votre quartier, par exemple.

La compilation effectuée par le Journal permet pour la première fois un nouveau coup d’œil sur l’état des choses, sur le plan des agressions sexuelles.

En quelques secondes, on peut avoir un aperçu de la situation, faire des constats et tirer des conclusions. Tous ces points rouges, rappelons-le, identifient les accusés d’une seule année.

« Pas mal partout »

Imaginez un instant l’allure du Registre national des délinquants sexuels (une liste noire accessible uniquement aux policiers) qui accumule des données depuis maintenant sept ans.

Parcs, garderies, écoles ; en observant bien la carte, force est de constater que plusieurs accusés crèchent autour de ces établissements. « Il y en a pas mal partout », résumait cette semaine l’inspecteur Jean-François Robert, de la police de Longueuil.

En examinant la carte, on s’aperçoit aussi que bien peu d’accusés habitent des secteurs nantis de Montréal comme Outremont ou Westmount.

À l’opposé, on remarque que dans le secteur Parc-Extension, pas moins de 12 accusés sont domiciliés à l’ouest du parc Jarry, entre le parc et le boulevard de l’Acadie, un secteur moins bien nanti.

La pire : Québec

Les municipalités de l’ouest de l’île de Montréal comme Senneville, Baie d’Urfée et Kirkland sont épargnées de la présence de tels accusés.

La compilation démontre aussi que parmi les trois districts judiciaires étudiés dans la région métropolitaine, c’est à Longueuil que l’on retrouve la plus grande densité d’agresseurs par rapport à la population, avec un ratio d’un accusé pour 3 179 habitants.

C’est pire dans le district judiciaire de Québec, où on compte un agresseur allégué par 2 602 habitants. (La carte de Québec est disponible sur notre site Web)

Sur la Rive-Sud, il faut noter l’absence d’accusés dans des villes aussi populeuses que Boucherville et Saint-Bruno-de-Montarville. C’est dans le Vieux-Longueuil qu’on retrouve une plus forte concentration.

À Laval, c’est dans les quartiers Chomedey et Laval-des-Rapides, où l’on retrouve le plus d’accusés.

 * Pour accéder à la carte, il faut être membre VIP du site. Notez que les abonnés aux éditions papier ou électronique du Journal de Montréal ont un accès gratuit au statut de membre VIP du site Web. Il suffit de s'inscrire.

L’ABC du reportage
Le Journal a recensé, durant une ­période d’un an, tous les dossiers où un individu a fait face à une ­accusation de nature sexuelle.
Les dossiers des districts judiciaires de ­Montréal, Laval et Longueuil ont été ­compilés.
Tous les accusés qui ont dû se présenter au tribunal entre le 1er juin 2011 et le 30 mai 2012 pour des crimes sexuels ont été ­répertoriés par le Journal, sans distinction quant au verdict ou à l’évolution du ­processus judiciaire.
Bien que nous détenions les noms et les adresses de tous ces accusés, nous avons préféré ne pas les divulguer.
Les endroits identifiés sont les adresses ­fournies par les accusés et figurant au ­dossier de la Cour lors de leur dernière ­présence devant le tribunal. Il a été impossible de confirmer si les accusés demeurent toujours à ces endroits. Ils ont toutefois l’obligation d’aviser la Cour de tout changement d’adresse.
Réagissez à ce reportage
1 800 63scoop
jdm-scoop@quebecormedia.com
District judiciaire de Laval
404 639 : population desservie
98 : nombre d’individus ayant fait face à la justice pour des crimes sexuels, au cours de la dernière année ;
1 500 : nombre de délinquants sexuels inscrits au registre national ;
1 agresseur accusé pour 4 259 habitants.
District judiciaire de Montréal
1 944 390 : population desservie
497 : nombre d’individus ayant fait face à la justice pour des crimes sexuels, au cours de la dernière année ;
11 500 : nombre de délinquants sexuels inscrits au registre national ;
1 agresseur accusé pour 3 912 habitants.
District judiciaire de Longueuil
604 077 : population desservie
190 : nombre d’individus ayant fait face à la justice pour des crimes sexuels, au cours de la dernière année ;
1 agresseur accusé pour 3 179 habitants.
Commentaires
Loading