Actualité | Faits divers et judiciaire

Mafia

Vito Rizzuto est en deuil

CA_DanielRenaud

Daniel Renaud

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Vito Rizzuto est en deuil

Photo archives

Leonardo Cammalleri, le beau-père de Vito Rizzuto, a déjà été recherché pour meurtre en Italie.

Le parrain déchu, Vito Rizzuto, qui doit sortir de prison dans quelques jours, est en deuil. Son beau-père, qui a déjà fait l’objet d’un mandat d’arrestation pour meurtre en Italie et qui vivait dans la plus grande discrétion à Montréal, a été retrouvé mort cette semaine.

Leonardo Cammalleri, 92 ans, est décédé de causes naturelles. Il a été retrouvé mort mercredi dans un duplex du nord-est de Montréal, où il habitait. M. Cammalleri était le père de Giovanna Cammalleri, la femme de Vito Rizzuto et propriétaire de la maison du couple, dans le secteur Bois de Saraguay et du Complexe funéraire Loreto. Pour le moment, les détails des cérémonies du décès ne sont pas connus.

Mais nos sources se demandent si les funérailles ne pourraient pas être retardées de façon à ce que le gendre du défunt, Vito Rizzuto, qui doit sortir de prison le 6 octobre, puisse y assister.

Omerta brisée

Leonardo Cammalleri vivait à Montréal dans la plus grande discrétion depuis des années. À une certaine époque, lui et deux autres individus ont fait l’objet d’un mandat d’arrestation en Italie pour le meurtre d’un jeune homme commis en 1955.

Un homme, Rosario Guerreri, avait d’abord admis ce crime et avait été arrêté en Italie. Mais il avait ensuite changé son fusil d’épaule et donné les noms des trois présumés meurtriers, dont Leonardo Cammalleri qui n’a toutefois jamais été arrêté pour ce crime.

Guerreri a immigré à Montréal et ouvert un restaurant sur le Plateau, le New Miss Mont-Royal. Le matin du 5 mars 1972, une employée l’a trouvé baignant dans son sang. Il avait reçu 12 coups de hachette et un couteau planté dans le cœur. Les enquêteurs de l’époque ont toujours pensé qu’une vendetta puisant son origine en Sicile était le mobile de ce crime, mais n’ont jamais mis la main sur le coupable.

Colisée

Le nom de Leonardo Cammalleri a refait surface au début des années 2000, lorsque les enquêteurs du projet antimafia Colisée ont appris qu’il se trouvait à Montréal.

Ils ont avisé les autorités italiennes, mais ces dernières n’ont fait aucune démarche pour faire exécuter le mandat d’arrestation qui était vraisemblablement devenu caduc.

 

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus