/news/currentevents
Navigation

Pub homophobe?

Une annonce de Familiprix «parodie un homme gai et se termine dans la violence»

Pub homophobe?
photo tirée de youtube
La publicité de Familiprix a choqué plusieurs personnes de la communauté gaie.

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs porte-parole de la communauté gaie, dont Jasmin Roy, et ­l’organisme Gai Écoute exigent que Familiprix retire des ondes une de ses publicités, jugée carrément homophobe.

Plusieurs porte-parole de la communauté gaie, dont Jasmin Roy, et ­l’organisme Gai Écoute exigent que Familiprix retire des ondes une de ses publicités, jugée carrément homophobe.

«C’est inacceptable, rage le comédien et animateur Jasmin Roy. C’est une publicité qui fait la promotion de l’intimidation et de la violence. C’est totalement de mauvais goût et homophobe.»

Diffusé depuis quelques jours, le message publicitaire montre un pharmacien qui lèche ses lèvres maculées de crème ­glacée devant une vitrine.

À l’intérieur, un homme qui s’entraîne fronce les sourcils et semble se fâcher. Puis, on se retrouve dans une pharmacie. Le pharmacien, qui personnifiait au ­départ son client, montre de l’empathie pour ce dernier qui a maintenant un œil au beurre noir, gracieuseté du M. Muscles.

La communauté gaie indignée

Ce message publicitaire a provoqué l’ire de nombreux membres de la communauté gaie. Tant Gai Écoute que le Conseil québécois des gais et lesbiennes (CQGL) affirment avoir reçu plusieurs commentaires en ce sens.

«Cette publicité parodie un homme gai et ça se termine dans la violence. Je ne suis vraiment pas à l’aise avec ça, affirme Laurent McCutcheon, fondateur de Gai Écoute.

«Familiprix, qui fait habituellement de bonnes publicités, a raté son coup avec celle-là. Si la compagnie est bonne joueuse, elle devrait retirer ça des ondes.»

«En regardant la publicité, on comprend que la violence a été utilisée parce qu’on avait affaire à un présumé homosexuel. Alors qu’on se bat tous les jours contre la violence et l’intimidation dans les écoles et dans la société en général, c’est un drôle de message à envoyer», soutient pour sa part le président du CQGL, Steve Foster

Familiprix s’excuse

De son côté, Familiprix soutient avoir reçu beaucoup de messages positifs sur son site Facebook concernant cette publicité, contre à peine une trentaine de commentaires négatifs.

Pour le moment, la compagnie ne sait pas si elle retirera ou non cette publicité des ondes.

Dans un message envoyé hier après-midi sur Facebook, Familiprix s’est ­excusé auprès des membres de la communauté gaie. «Nous sommes désolés si certaines personnes ont été offensées par notre dernière publicité (...) Nous n’avons jamais eu la moindre intention de ­véhiculer un message à caractère homophobe. (...) Familiprix a toujours prôné l’écoute et l’empathie et non la discrimination ou l’intimidation», pouvait-on lire dans le message.

Commentaires
Loading