/entertainment/movies
Navigation
FNC - Première

Le 41e Festival du nouveau cinéma est lancé

Le 41e Festival du nouveau cinéma est lancé
Photo le journal de montréal, sébastien st-jean
Le grand manitou du Festival du nouveau cinéma, Claude Chamberlan, entouré du président et chef de la direction de Québecor Pierre Karl Péladeau, du nouveau ministre de la Culture Maka Kotto et de la compagne de ce dernier, la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.
Le 41e Festival du nouveau cinéma est lancé
Photo le journal de montréal, sébastien st-jean
Le grand manitou du Festival du nouveau cinéma, Claude Chamberlan, entouré du président et chef de la direction de Québecor Pierre Karl Péladeau, du nouveau ministre de la Culture Maka Kotto et de la compagne de ce dernier, la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire.

Coup d'oeil sur cet article

La 41e édition du Festival du nouveau cinéma (FNC) a pris son envol hier soir au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts en présence de plusieurs artistes et personnalités dont le nouveau ministre de la Culture, Maka Kotto, qui a livré pour l’occasion son premier discours officiel dans ses nouvelles fonctions.

Sur scène lors de la cérémonie d’ouverture de l’événement, le nouveau ministre a longuement vanté la vitalité du cinéma québécois, en plus de souligner l’importance des festivals de films, comme le FNC. Il a aussi fait rire la salle à quelques reprises, notamment en lançant une petite pointe amusante à l’endroit des critiques de cinéma.

Il a d’ailleurs beaucoup été question de politique, hier soir, lors de la cérémonie d’ouverture du FNC. Le président du festival, Nicolas Girard Deltruc, a évoqué de façon poétique les récentes «tempêtes» qu’a dû traverser l’organisation de l’événement, devant la force du « terrible ouragan Stephen».

«Les vents étaient tellement puissants qu’il a fallu naviguer plus fort pour traverser l’océan», a illustré le directeur général à propos des compressions en culture du gouvernement Harper.

« Un honneur »

C’est le film québécois La mise à l’aveugle, second long métrage du réalisateur Simon Galiero (Nuages sur la ville) qui a ouvert le bal.

«C’est un grand honneur et une belle surprise que mon film ait été choisi pour ouvrir ce festival qui fait depuis longtemps partie de ma vie de cinéphile», a admis le jeune cinéaste québécois.

Outre les acteurs de La mise à l’aveugle (Micheline Bernard, Julien Poulin, Pierre-Luc Brillant, Louis Sincenne), plusieurs artisans du cinéma québécois ont défilé sur le tapis rouge dont l’acteur David Boutin, le cinéaste Simon Lavoie et les actrices Guylaine Tremblay, Isabelle Blais et Chantale Lamarre.

Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, était également présent. Le FNC est présenté par Québecor pour une quatrième année d’affilée.

«En 41 ans, les Festival du nouveau cinéma a su se renouveler en permanence», a souligné M. Péladeau.

Plus de 300 films

Le 41e Festival du nouveau cinéma se tiendra jusqu’au 21 octobre dans plusieurs salles du Quartier des spectacles. Près de 300 films en provenance de 52 pays sont au programme, dont 41 premières mondiales, 66 premières nord-américaines et 39 premières canadiennes.

Parmi les titres les plus attendus des cinéphiles, soulignons les nouveaux films de François Ozon (Dans la maison), Ken Loach (La part des anges), Olivier Assayas (Après mai), Alain Resnais (Vous n’avez encore rien vu), Carlos Reygadas (Post Tenebras Lux) et Joachim Lafosse (À perdre la raison).

« Je vous souhaite un super duper festival!», a lancé sur scène le grand manitou du FNC, le toujours coloré Claude Chamberlan.

- Pour en savoir plus sur la programmation du Festival du nouveau cinéma : www.nouveaucinema.ca

 

Commentaires
Loading