Actualité

Conférence de McGill

Le prix des aliments au cœur des débats

Cynthia Laflamme / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Bourse chicago

Photo archives / AFP

La variation des prix des aliments est au cœur de la cinquième Conférence de McGill sur la sécurité alimentaire mondiale, qui réunit plus de 250 personnes de partout dans le monde.

L’instabilité politique est aussi abordée puisqu’elle va de pair avec les prix des aliments, a indiqué Katherine Gombay, porte-parole de l’Université McGill.

«Dans les cinq dernières années, il y a eu plus de volatilité des prix que dans les vingt dernières années. C’est grave et je pense que ce qui se passe au niveau de la sécheresse [aux États-Unis et en Russie] fait craindre le pire.»

Mme Gombay a d’ailleurs avancé que le prix des aliments aurait été l’un des éléments déclencheurs du Printemps arabe.

Aussi, avec l’augmentation de la population planétaire, le monde aura besoin de 70 % de plus d’aliments.

Des chercheurs, des représentants d’organisations internationales, d’ONG et de l’industrie alimentaire et agricole se regroupent afin de discuter de différents enjeux.

Des conférences en anglais auront lieu mercredi et jeudi toute la journée. En plus de discuter sur la meilleure manière de nourrir 9 milliards de personnes selon les perspectives de 2050 et de comment contrôler la fluctuation du prix des aliments, des initiatives étudiantes sur la lutte contre la faim seront présentées.

Les dimensions sociales de la sécurité alimentaire et de la nutrition et le rôle des acteurs sociétaux dans la résolution de la crise alimentaire seront aussi examinés.

Au final de ce colloque, des recommandations seront publiées par les participants.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus