Actualité

Décès des bélugas

Une algue toxique est pointée du doigt

Sonia Lévesque / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Bélugas et algues

Photo Courtoisie / Gremm

L’analyse du foie et du contenu de l’estomac de bélugas a permis de faire le lien avec l’algue suspecte.

MONT-JOLI – La prolifération d’algues toxiques a entraîné la mort de plusieurs espèces dans l’estuaire du Saint-Laurent, en 2008. Même si ce n’est pas encore scientifiquement établi pour le moment, plusieurs indices donnent à penser que la même algue, l’alexandrium, serait responsable de la mort de 25 bélugas dont 17 jeunes, en 2012.

C’est déjà plus qu’en 2008 où pour l’année entière, on avait retrouvé morts sur les rives du Saint-Laurent 24 bélugas intoxiqués par l’alexandrium.

«L’alexandrium est notre suspect no 1 mais c’est encore sous enquête» a expliqué Denis Lefaivre, gestionnaire de la division Modélisation et océanographie opérationnelle de l’Institut Maurice-Lamontagne (IML) de Mont-Joli, dans le Bas-Saint-Laurent, à l’occasion de portes ouvertes dans le cadre du 25e de ce centre de recherche en sciences de la mer.

Température plus élevée

L’augmentation de la température de l’eau, l’été dernier, a encouragé la floraison de cette algue qui, à des concentrations importantes, forme des eaux rouges, d’où le nom de marée rouge donné au phénomène observé en 2008. Seule différence avec cette année-là, le vent en moins, qui est aussi un élément important dans sa prolifération, a signalé le docteur Lefaivre.

La fermeture de zones à la cueillette de moules et autres coquillages est principalement due à la présence de cette algue toxique, a précisé M. Lefaivre en ajoutant qu’elle a fait plusieurs victimes cette année parmi la population de petits poissons tels que les lançons, les capelans, et la population d’oiseaux comme le fou de Bassan, en plus des bélugas.

L’analyse du foie et du contenu de l’estomac de bélugas retrouvés morts a d’ailleurs permis de faire le lien avec l’algue suspecte, a confirmé aussi Lena Measures, chercheuse à l’IML.

 

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus