/news/politics
Navigation
Ottawa | Armes d'épaule

Le registre est détruit

Gun
Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les conservateurs ont acclamé la destruction de centaines de milliers de documents relatifs au registre des armes d’épaule, jeudi soir.

Il s’agissait du point culminant d’une promesse qui s’est retrouvée au coeur des campagnes électorales du Parti conservateur depuis une décennie.

Les certificats ont été détruits le soir de l’Halloween, une gâterie supplémentaire pour des milliers de propriétaires de fusil de chasse à travers le pays qui se sont longtemps plaints que le registre leur donnait le sentiment d’être des criminels.

Les documents relatifs au Québec ne sont pas passés dans la déchiqueteuse en raison de la bataille judiciaire qui sévit dans la province contre Ottawa pour le maintien du registre.

«Notre gouvernement conservateur est fier de dire qu’en date du 31 octobre, tous les documents relatifs au registre ont été détruits, à l’exception de ceux du Québec, a indiqué Andrew McGrath, porte-parole du ministre de la Sécurité publique, Vic Toews. Nous rendons nos rues et nos communautés plus sécuritaires en ciblant les criminels qui utilisent les armes à feu, pas les Canadiens qui obéissent aux lois.»

«Ne vous méprenez pas, a ajouté M. McGrath. Les néo-démocrates, qui aiment dépenser et imposer des taxes, n’hésiteront pas à rétablir le registre. L’information qui a été détruite ne pourra être récupérée, même pas par Thomas Mulcair.»

 

Commentaires