/news
Navigation
Rimouski

Un musée au Manège militaire?

manege militaire rimouski
Photo Pierre Michaud / Agence QMI
Le président de la Légion, Marius Desbiens, et le sergent Félix Boucher, de l’armée régulière posent devant le Manège militaire.
manege militaire rimouski
Photo Pierre Michaud / Agence QMI
Le président de la Légion, Marius Desbiens, et le sergent Félix Boucher, de l’armée régulière posent devant le Manège militaire.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Des personnes intéressées par l’histoire de la région du Bas-Saint-Laurent et par l’héritage des forces armées considèrent que le Manège militaire de Rimouski, inoccupé depuis 2006, pourrait être transformé en musée de l’histoire militaire régionale.

 

Une idée qui tient la route, si l’on considère la présence des corps de réserve Les Fusiliers du Saint-Laurent et NCSM D’Iberville à Rimouski et de la filiale rimouskoise de la Légion royale canadienne. Ajoutons les rôles importants joués par le fameux Camp militaire 55 de Rimouski et la base d’entraînement de l’aviation royale canadienne (RCAF) de Mont-Joli, pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1940 à 1944, le Camp 55, voué à l’entraînement des soldats recrutés dans l’Est du Québec, accueillait jusqu’à 1700 personnes à la fois.

Le Manège serait convoité par au moins deux hommes d’affaires ayant l’intention de les transformer en «condos» ou en édifice à logements conventionnel, ce à quoi s’oppose un groupe de citoyens, férus d'histoire. « C’est un bâtiment important, reconnu à forte valeur patrimoniale. Construit en 1910, il a une valeur historique. Un musée relié à notre histoire militaire régionale, il n’y en a pas. Ce pourrait être une avenue intéressante, parce que Rimouski a joué un rôle historique », a affirmé l’historien Pascal Gagnon.

«Un musée militaire? Absolument! Je ne peux être que très favorable à cette idée. Pour moi, l’histoire militaire de la région est assez riche pour être relatée dans un musée, notamment avec le Camp 55», a ajouté le président de la filiale rimouskoise de la Légion, Marius Desbiens.

Appui

«Nous allons appuyer toute mesure visant à sauvegarder ce bâtiment patrimonial important et nous allons accompagner les intéressés dans leurs démarches», a indiqué l’attaché de presse du député fédéral Guy Caron, Joël Charest. «Une idée prometteuse, en effet. Il faudra voir si ce projet est réalisable en tenant compte des coûts d’acquisition, de rénovation et d’opération », a ajouté Jean-Louis Dionne, un Rimouskois fin connaisseur de l’histoire militaire.

Une collection sur l’histoire militaire régionale, la Collection de la Côte, existe déjà, mais elle n’a pas de niche permanente.

 

Commentaires
Loading