/sports/hockey/canadien
Navigation
OHL | Sting

Un esprit de compétition

« Nous cherchons des joueurs avec du caractère et Alex n’en manque pas. »- Martin Lapointe

AFP_146704243
Getty Images/AFP
Alex Galchenyuk
AFP_146704243
Getty Images/AFP
Alex Galchenyuk

Coup d'oeil sur cet article

Alex Galchenyuk n’avait pas encore enlevé ses bas et ses jambières, et il avait toujours le front ruisselant de sueur quand il parlait à Martin Lapointe dans un petit corridor du Barrie Molson Centre.

Après un revers de 5 à 3 du Sting de Sarnia contre les Colts de Barrie, jeudi, Galchenyuk dissimulait très difficilement sa frustration.

«Je n’ai aucun problème à le voir enragé, c’est tout à fait normal, a dit Lapointe au Journal de Montréal. Nous cherchons des joueurs avec du caractère et Alex n’en manque pas.»

Une fois son entretien terminé avec Lapointe, le directeur du développement des joueurs chez le CH, Galchenyuk a eu encore besoin de quelques secondes pour évacuer complètement le revers du Sting.

«C’est vraiment enrageant puisque nous venions tout juste de créer l’égalité et nous contrôlions le jeu en troisième, a affirmé Galchenyuk au Journal. Nous avons perdu le match en raison d’une erreur d’inattention. Ce n’est pas la fin du monde, nous avons une bonne équipe et nous reviendrons plus forts.»

Un bon match

En ce jeudi soir à Barrie, Galchenyuk n’avait pas à rougir de sa performance. Loin de là. Avec deux passes et plusieurs jeux ingénieux, le capitaine du Sting a largement gagné sa confrontation contre Mark Scheifele, un très bel espoir des Jets de Winnipeg. Réclamé au 7e rang du premier tour en 2011, Scheifele a été le tout premier choix de la renaissance des Jets.

«Galchenyuk a un talent fou, il est partout sur la glace, a dit Jason Ford, le directeur général des Colts de Barrie. Il n’y a pas de doute que le Canadien a repêché un joueur d’exception avec Alex.»

Des ajustements

En bon conseiller, Lapointe a rappelé des concepts de base au premier choix du CH en 2012.

«Martin m’a dit de ne pas trop étirer mes présences et d’utiliser plus mon tir», a précisé Galchenyuk.

En deuxième période, le choix de 1er tour du CH en 2012 a fait une présence digne d’Alex Kovalev.

«Il est resté sur la glace pendant près de 2 minutes, a affirmé Lapointe. Il ne peut pas se permettre de rester aussi longtemps sur la patinoire puisqu’il se brûle pour le reste de la période. Je suis convaincu qu’il a reçu le même message de ses entraîneurs.»

L’Américain de 18 ans a encore une fois tenu de bons mots à l’endroit de Lapointe.

«C’est incroyable de compter sur l’aide d’un gars comme Marty. Il a connu une longue carrière dans la LNH et il a de bons conseils à m’offrir. »

En plus de Lapointe, Pierre Allard, l’entraîneur du conditionnement physique pour le Tricolore, a fait le voyage à Barrie.

Commentaires
Loading