Sports | Alouettes

Argonauts | Alouettes

Les meilleurs ont gagné

Les Alouettes battus par les Argonauts en finale de l’Est

Pierre Durocher

Pierre Durocher @

Journal de Montréal, Publié le: | Mise à jour:

Ricky Ray a éclipsé Anthony Calvillo, Chad Owens est revenu hanter les Alouettes, Chad Kackert a couru comme un train et les Argonauts de Toronto participeront à la 100e fina­le de la Coupe Grey devant leurs partisans dimanche prochain, grâce à une victoire de 27 à 20 hier, au Stade olympique.

Les 50 112 spectateurs ont eu beau faire du bruit, ça n’a pas empêché Ray de compléter 28 de ses 37 tentatives de passe pour des gains de 399 verges, sans subir d’interception. Le vétéran quart a donc conduit les Argonauts vers une première participation à la grande finale depuis 2004.

Calvillo, de son côté, a été victime de deux interceptions, lui qui a amassé des gains aériens de 303 verges avec 20 passes complétées en 34 tentatives.

«Je me sens très mal dans ma peau. C’est un résultat fort décevant, a commenté le quart de 40 ans. Je m’en veux pour les deux interceptions et pour une passe ratée au troisième quart vers Jamel Richardson. Ces trois jeux nous ont coûté cher.»

Bratton, le bouc émissaire

Néanmoins, Calvillo aurait pu s’en sortir et jouer les héros en toute fin de rencontre. Sur un troisième essai, il a dirigé une longue passe vers Brian Bratton dans la zone des buts. Le numéro 85 s’était libéré suffisamment de son couvreur, mais il a bêtement échappé le ballon.

«Les gens se souviendront de moi comme de celui qui a échappé cette passe dans un moment crucial», racontait un Bratton démoralisé.

«J’ai sauté en même temps que Pacino Horne et je ne sais pas s’il a touché légèrement le ballon. Je l’ai reçu à la hauteur de mon épaule et je n’ai pas réussi à le conserver dans mes mains.»

La meilleure équipe a gagné

Parmi les autres jeux clés de cette rencontre, mentionnons qu’Éric Deslauriers a commis un échappé coûteux au quatrième quart lorsqu’il s’est fait enlever le ballon des mains par ce même Horne.

Il demeure que la meilleure équipe a gagné le match, même si les Argonauts ont commis eux aussi des revirements, en plus d’être stoppés deux fois par les Alouettes sur des situations de troisième essai.

Ils ont totalisé des gains de 530 verges comparativement à 394 pour les Alouettes.

Owens a été sensationnel, lui qui a établi un record d’équipe avec des gains par la passe de 207 verges avec 11 réceptions. Ce joueur, qui fut échangé par les Alouettes en juin 2010, a aussi amassé des gains de 139 verges sur des retours de bottés.

«J’ai été chanceux, a raconté le marchand de vitesse des Argonauts. Il y a des jours comme ça où on trouve des brèches dans la défense adverse. J’ai aussi profité de bons blocs de mes coéquipiers.»

Brouillette sorti sur une civière

Ce match a été marqué par une blessure qui semblait sérieuse subie par Marc-Olivier Brouillette au quatrième quart. Le secondeur est demeuré très longtemps allongé sur le terrain, sans bouger, après avoir encaissé un dur coup pendant une mêlée.

Il a quitté le stade sur une civière, avec son épouse qui l’escortait vers l’ambulance. On craignait le pire jusqu’à ce qu’on nous annonce que Brouillette bougeait les extrémités de ses membres à son arrivée à l’hôpital, avant de passer un test de tomodensitométrie.

«Ça regarde bien, a fait savoir Brouillette par le biais de son compte Twitter en début de soirée. Je vais être correct. Merci de vos encouragements.»

L’entraîneur en chef Marc Trestman a tout de même confirmé après la rencontre que Brouillette avait été victime d’une commotion cérébrale.

Le directeur général Jim Popp a pour sa part précisé que Brouillette est devenu très nerveux sur le coup parce qu’il ressentait une vive douleur dans le cou et c’est pourquoi on a jugé bon de l’immobiliser par mesure de précaution.


• Les deux touchés des Alouettes ont été réussis par Chris Jennings sur une course de 18 verges au premier quart et par Adrian McPherson sur une course d’une verge au deuxième quart.

• Les touchés des Argonauts appartiennent à Dontrelle Inman (passe de deux verges) et à Chad Kackert (course de 49  verges). Kackert a totalisé des gains au sol de 139 verges.

• Les Argonauts disputeront une finale de la Coupe Grey devant leurs partisans pour la première fois depuis 1982.

 

Ricky Ray rayonne
Ricky Ray a été à la hauteur des attentes avec des gains aériens de 399 verges. Il n’a été victime d’aucune interception.
 
Bratton au pilori
Brian Bratton n’avait pas de raison d’échapper cette passe de Calvillo dans la zone des buts en fin de match.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus