/sports/others
Navigation
Firas Zahabi

«GSP a fait taire les critiques»

Georges St-Pierre
Photo: Joël Lemay / Agence QMI
Georges St-Pierre a vaincu Carlos Condit samedi soir au Centre Bell.
Georges St-Pierre
Photo: Joël Lemay / Agence QMI
Georges St-Pierre a vaincu Carlos Condit samedi soir au Centre Bell.

Coup d'oeil sur cet article

Georges St-Pierre a livré un furieux combat à Carlos Condit, samedi soir au Centre Bell. Il a fait taire tous ceux qui le critiquaient en réussissant encore une fois à défendre son titre mondial des mi-moyens de l'UFC.

«Souvent [Georges] se fait dire qu'il "gagne trop facilement" ou qu'il n'y "a jamais de défi", mais ce soir [samedi], il a fait face à un très gros défi et je crois qu'il a fait taire les critiques», a affirmé l'entraîneur de GSP, Firas Zahabi, à la chaîne TVA Sports après le combat.

Zahabi est l'homme se cachant derrière les succès du Québécois. Celui-ci n'aurait probablement pas réussi ce qu'il a accompli contre Condit sans l'appui et l'aide de son entraîneur.

Ami et allié de GSP depuis longtemps, le Libanais d'origine organise l'ensemble de la préparation de St-Pierre, surtout depuis la défaite de ce dernier face à Matt Serra en 2007.

Depuis ce combat, St-Pierre vogue sur une séquence de 10 victoires et a défendu avec succès son titre sept fois de suite. GSP a ainsi égalé le record du plus grand nombre de défenses consécutives du championnat chez les mi-moyens, détenu par Matt Hughes.

Un cœur de champion

Condit a donné beaucoup de fil à retordre à St-Pierre, qui a avoué après le combat avoir affronté l'adversaire le plus coriace de sa carrière.

Dans une équipe où la camaraderie occupe une place importante, comme celle du gymnase Tristar où travaille Zahabi, voir St-Pierre malmené de la sorte n'est jamais agréable.

«Il y a eu un moment où c'était vraiment dangereux pour Georges. C'est sûr que je n'aime pas voir ça, mais il s'en est remis et a montré qu'il avait un cœur de champion.»

GSP n'est pas sorti de l'octogone indemne. Son visage tuméfié témoignait de ce qu'il avait dû surmonter pour l'emporter.

«À l'entraînement, je l'ai déjà vu amoché comme ça, a affirmé Zahabi. Ces choses arrivent. Je suis content que les gens aient pu voir qu'il a un grand cœur.»

Besoin de vacances

Peu après le duel, plusieurs personnes parlaient déjà du prochain affrontement du Québécois.

Évidemment, tous les amateurs de l'UFC souhaitent un duel entre St-Pierre et le Brésilien Anderson Silva, mais après un combat éprouvant et une préparation draconienne, le combattant fleurdelisé devra être patient avant de remonter dans l'octogone.

«Nick Diaz, Anderson Silva, toutes les options sont bonnes, mais en ce moment, personne ne pense à ça, a expliqué Zahabi. On n'y pense pas avant l'entraînement et après, on a besoin d'une pause. On va écouter les opinions des autres entraîneurs, puis on va en discuter.

«On n'est pas pressés d'avoir un autre combat, on vient tout juste d'en faire un. Il faut profiter de ce moment, parce que c'est pour ça qu'on travaille si fort. Il a besoin d'un repos. Ça fait huit mois qu'on s'entraîne sans arrêt, sept jours sur sept. Ç'a été très long et difficile.»

Pour l'instant, le vainqueur se concentrera sur les célébrations qui accompagnent habituellement une victoire bien méritée.

«Oh oui! Il va célébrer fort!» a conclu tout sourire l'entraîneur.

 

Commentaires
Loading