/sports/football/alouettes
Navigation
Alouettes

Mea culpa

Les joueurs des Alouettes ont perdu cette finale de l’Est par leur propre faute.

Par leur propre faute…
Photo le Journal de Montréal, Ben Pelosse
Cette passe échappée par Brian Bratton dans la zone des buts aurait pu changer l'issu du match.

Coup d'oeil sur cet article

Brian Bratton et Éric Deslauriers ont échappé des passes, Anthony Calvillo a été victime de deux interceptions et les Alouettes auraient pu profiter davantage des bévues commises par les Argonauts.

«On a raté trop d’occasions d’enregistrer des points, a confessé Anthony Calvillo, déçu de sa performance. Notre jeu a été inconstant et on n’a réussi qu’à marquer trois points en deuxième demie.

«Les Argonauts ont utilisé une défensive de zone plus souvent qu’on l’avait anticipé. Ils m’ont pris par surprise sur la deuxième interception réussie à mes dépens. Ils ont bien surveillé S.J. Green et Jamel Richardson. En somme, ils ont mieux joué que nous.»

Son avenir

Comme à chaque année, Calvillo a dû répondre à des questions au sujet de son avenir.

«De prendre une décision quant à mon avenir est la dernière chose qui me préoccupe pour le moment, a dit le quart de 40 ans. Je vais commencer par me reposer et on verra.

«Je me sens dans un état d’esprit différent cette année, a ajouté Calvillo. On a connu une bonne fin de saison et je me suis senti bien physiquement durant toute la saison, à l’exception d’un malaise à l’épaule gauche.»

Calvillo a amassé des gains de plus de 5000 verges cette année. Il n’a pas joué comme un quart rendu au bout du rouleau.

«Laissez-le donc tranquille, a lancé Chip Cox en passant près de nous. Anthony sera de retour l’an prochain.»

Popp fort déçu

C’est la deuxième année de suite que les Alouettes se font éliminer devant leurs partisans au Stade olympique. La pilule est dure à avaler pour Jim Popp.

«On n’a pas su en profiter, a commenté le directeur général, qui est venu serrer la main à ses joueurs. On n’a pas de raison d’avoir perdu ce match à domicile. On a commis trop d’erreurs, de revirements. Les Argonauts ont mieux joué que nous.»

Commentaires
Loading