/news/politics
Navigation
Parti libéral

Pierre Moreau veut rajeunir le parti

q
Photo archive / Agence QMI
Pierre Moreau
q
Photo archive / Agence QMI
Pierre Moreau

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI – Le candidat à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ), Pierre Moreau, mise sur la jeunesse pour remettre le parti sur les rails.

M. Moreau était à Rimouski vendredi, une semaine jour pour jour avant son rival l’ex-ministre de la Santé, Philippe Couillard. Ce dernier a dit miser sur les régions pour l’avenir du PLQ et du Québec. M. Moreau mise plutôt sur les jeunes, avouant avoir retiré des leçons du mouvement de protestation étudiant du printemps dernier.

«Un parti, s’il veut être le reflet de la société dans laquelle on vit, doit être capable aussi de représenter ces générations qui arrivent aux commandes. Le Parti libéral a toujours fait une place privilégiée aux jeunes, selon M. Moreau. Notre commission jeunesse détient le tiers des votes au congrès des membres. Ses pouvoirs en font le plus important mouvement politique de jeunes en Amérique du Nord. Les jeunes doivent comprendre que quand ils ont des revendications, ce sont encore les partis politiques qui sont les meilleurs véhicules pour concrétiser leurs idées», de dire le candidat.

Fierté libérale

Malgré les allégations entourant le Parti libéral et l’impopularité de la classe politique, M. Moreau affirme que les libéraux doivent retrouver leur fierté, car leur parti a été partie prenante de grands moments de l’histoire du Québec.

«Il faut retourner vers des militants et des sympathisants francophones qui ont tourné le dos au Parti libéral et leur dire que c’est une grande institution. C’est le seul parti qui a franchi en entier le 20e siècle et c’est celui qui a le plus gouverné pendant le 21e siècle, rappelle M. Moreau. Ce parti est celui du vote des femmes, du français comme langue officielle, de la création du ministère de l’Éducation, de la Caisse de dépôt et placement et de l’assurance-maladie et la liste est encore longue. On a toutes les raisons d’en être fier», de dire le député.

Les libéraux choisiront leur chef en mars. Les autres candidats sont Philippe Couillard et Raymond Bachand.

 

Commentaires
Loading